www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

St Etienne - Albi

Matchs > Matchs retour


St Etienne 13 - Albi 16



une victoire de justesse ....











Le compte rendu de TarnXV


Les Albigeois reviennent du diable vauvert !


Les Albigeois ont gagné à Saint Etienne, c'est bien là l'essentiel et … ça contentera certainement les plus optimistes. Par la même occasion, Albi récupère la première place de la Pro D2, cédée quelques heures au LOU qui s'en est lui revenu d'Aix avec une victoire bonifiée. Faut-il pour autant être pessimiste ou inquiet après la pâle prestation Albigeoise dans le Forez ?

Avouons-le, et les plus réalistes comprendront, cette prestation est à des années lumières de ce qui est attendu d'une " grosse cylindrée " du championnat, surtout lorsque celle-ci rencontre la lanterne rouge qui, de surcroît, n'est toujours pas parvenue à s'imposer chez elle depuis le début de la saison. Alors certes, les Stéphanois sont en progrès dernièrement et ils sont même parvenus à glaner le point de bonus défensif contre Tarbes, Pau, Aurillac ou encore Auch. Mais leur rugby, sans vouloir leur faire offense, se rapproche plus du niveau de la Fédérale 1 que du PRO D2 et il y aurait dû y avoir un monde d'écart entre eux et le SCA.
Or à Etivallières, petit stade champêtre situé au pied de Geoffroy Guichard, il s'en est fallu de peu que le Sporting reçoive sa première volée de bois vert de l'année ! L'engagement mis par les jaunes et noirs n'avait rien de comparable avec la bravoure, l'audace et la vaillance dont ont fait preuve les " Casistes ". Et si au final les Albigeois s'en sortent plutôt bien, ils le doivent en réalité et en toute objectivité plus à la maladresse du buteur adverse, cinq échecs sur un total de sept tentatives pourtant toutes en bonne ou moyenne position, et au talent du leur qu'en réalité à leur jeu.

Du jeu ? Parlons-en. Mais il semble aussi bien inutile d'épiloguer longuement là-dessus tellement il fut haché et fait de trop nombreuses approximations. La lourdeur du terrain ne pourra s'en doute pas tout expliquer ni d'ailleurs les quelques absences de joueurs dans l'effectif. D'ailleurs le staff Tarnais n'a jamais eu autant de choix qu'aujourd'hui pour composer son équipe type ... Alors, si tant est qu'il y ait une explication dans une telle défaillance collective, il faut sans doute la mettre sur le compte d'un match de reprise, souvent difficile à appréhender et d'autant plus quand vous n'y mettez pas suffisamment d'envie. Mais bonne nouvelle, le SCA n'a pas de nouveau blessé à déplorer. Rien d'étonnant d'après Henry Broncan pour qui, l'engagement mis par les joueurs ne faisait finalement courir aucun risque aux acteurs.

On l'aura bien compris, il y a vraiment peu de choses à retenir de ce " non match " si ce n'est peut-être les trois réalisations de Frédéric Manca sur des pénalités difficiles en première mi-temps, permettant au SCA de mener assez rapidement sur la marque de 9 à 0 (3', 14', 19'). Assez tranquillement aussi, les Albigeois faisaient la course en tête car le buteur local faisait chou blanc et Geoffrey Palis, revenu du diable vauvert, évitait le premier essai Stéphanois sur la dernière action de la première période.
Mi-temps : 9 à 0 en faveur du SC Albi.

Albi continua à gérer cette avance en début de deuxième période même si Julien Baron trouva enfin la mire et Saint Etienne revint ainsi à six longueurs (42'). Mais, dès lors, les locaux n'avaient plus peur de l'ogre Albigeois et ils durcirent le jeu, trop parfois, mais sans conséquence, notamment en raison de la grande indulgence de l'arbitrage de Monsieur Bruno Bessot et de ses deux assesseurs. Le SCA en perdit sa sérénité et répondit alors trop facilement à certaines provocations de " verts " qui avaient beau jeu de tenter de déstabiliser l'adversaire. Et ça faillit marcher ... Dave Vainqueur écopa d'un carton jaune pour un plaquage dangereux (47') mais en face, Manu en fit de même (49'), de sorte qu'à deux minutes d'intervalle les deux équipes se retrouvaient à quatorze sur le terrain.
Vint alors l'action plein d'opportunisme de Maxime Carabignac qui aurait dû être le tournant et tuer l'issue de ce match. Le demi de mêlée Albigeois joua vite une pénalité à la main pour lui-même à cinq mètres de la ligne Stéphanoise et alla inscrire le premier essai (54'). A 16 à 3, à une bonne vingtaine de minutes de la fin, les chances du CASE de revenir au score étaient bien maigres. Mais, c'était sans compter sur des Albigeois apathiques et indisciplinés malgré les nombreux changements opérés en cours de rencontre par Henry Broncan. Pendant ce temps là, Julien Baron ajouta trois points sur pénalité (60') mais en laissa aussi six en route. Alors comme la chance les fuyait, durant le dernier quart d'heure, les hommes de Richard McClintock allèrent systématiquement chercher la touche plutôt que de prendre les points au pied. Sur l'une d'elle, à quelques mètres de l'en-but, un ballon porté bien maîtrisé par le pack Stéphanois envoya Damiani derrière la ligne, 13 à 16 (68').

Finalement, l'expérience du SCA permettra de contenir les derniers assauts et le baroud d'honneur du CASE. Mais, le leader a tremblé, vacillé même et n'était pas loin de perdre son trône. Assurément, les Albigeois ont été poussés dans leurs derniers retranchements par de vaillants et héroïques Stéphanois. Maintenant, gageons qu'ils sauront en tirer les leçons car dès samedi prochain nos " amis " Dacquois sont de retour au Stadium … mais aujourd'hui c'est une autre histoire et une autre équipe !
Score final : 16 à 13 en faveur du SC Albi.

Composition du XV Albigeois : Manca, Palis, Guitoune, Denêtre (Bowker, 78'), Vainqueur - (o) Sola (Fournil, 52'), (m) Carabignac (Poujol, 60') - Misse, Fourcade, Baluc-Rittener - Van der Wersthuyzen (Guffroy, 60'), Correa (Tisseau, 42') - Prime (Sore, 42'), Ponnau (Maynadier, 65'), Frize (Correia, 34').
Entraîneurs : H. Broncan, Bacca.
















Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu