www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

Pays d'Aix - Albi

Matchs > Matchs retour


AIX 24 --- ALBI 25


Albi a assuré la demi-finale à domicile dans un petit match



Un seul essai dans ce match (Hecker 5') et beaucoup de pénalités



Répétition générale



Une centaine d'acharnés, sous un soleil de plomb !



Le compte rendu de Tarn XV




Les copains d’abord



Dix-sept, dix-huit, peut-être même dix-neuf joueurs sur le départ à la fin de la saison … tous les clubs où l’on aurait fait une telle annonce auraient certainement volé aussitôt en éclats. Mais à Albi, comme le chantait Brassens, « au moindre coup de Trafalgar, c’est l’amitié qui prenait l’quart, c’est elle qui leur montrait le Nord, leur montrait le Nord … ».

Alors, avant de se séparer, on ne sait ce que la bande à Vincent s’est promise mais on sait qu’ « au rendez-vous des bons copains, y avait pas souvent des lapins … ». Ce qui est sûr aussi, c’est que les qualités humaines de ces gars ne se démentent pas au point que le vieux sorcier Gersois confessa dernièrement qu’il n’y en avait pas un seul qu’il ne regretterait pas.

D’ailleurs, dès la fin du match à Aix, Henry Broncan les a réunis avec son staff, à l’écart, derrière les poteaux. Le discours qu’il leur a tenu est resté secret comme le contenu de son sac à dos depuis le début de la saison. On sait seulement qu’il a été applaudi par toute l’équipe. Preuve de confiance et d’un grand respect !

Auparavant cette bande de copains avait fait le boulot en l’emportant face au Pays d’Aix Rugby Club, consolidant ainsi sa troisième place au classement de la PRO D2, synonyme de demi-finale d’accession à domicile.

En vue de cette future échéance qui les opposera samedi prochain au Stade Montois, Henry Broncan avait choisi de faire tourner son effectif, de mettre au repos Pierre Correia, Maxime Carabignac, Sofiane Guitoune … et de retarder les retours de Florent Fourcade ou encore Yogane Correa. Certains titulaires également comme Pierre Saby et Geoffrey Palis débutaient sur le banc.

L’objectif minimum de cet ultime déplacement était de ramener le point de bonus défensif mais le SCA n’avait pas caché qu’il viserait avant tout la victoire, laissant à leurs adversaires le soin de faire les comptes d’apothicaires.

D’entrée de jeu, il y eut la confirmation de ces consignes. Frédéric Manca tenta dès la troisième minute le drop pour prendre le score. Ça passa à gauche des poteaux. Mais les Albigeois s’étaient installés dans le camp des locaux qui furent poussés à la faute sur leur première relance. Une erreur de transmission entre les trois-quarts lourde de conséquence car Baptiste Hecker récupéra le ballon et fit parler sa puissance. Il inscrivit ainsi le premier essai que Frédéric Manca transforma, 7 à 0 (6’).

Mais la belle entame des Tarnais ne dura pas et fut vite contrariée par l’insolente réussite mais surtout le talent du très jeune (23 ans) et meilleur buteur actuel de la division, Antoine Lescalmel. Des cinquante six mètres en face, le beau coup de pied fit mouche, 3 à 7.

Le SCA était prévenu, avec une telle fine gâchette, les fautes au sol ou toutes autres fautes d’indiscipline même dans le camp adverse se paieraient cash. Heureusement, à Albi, avec Manca, il y a de quoi répondre. On assista alors à un authentique duel entre les deux hommes : quatre nouvelles pénalités de l’Albigeois et trois pour l’Aixois portèrent la marque à 19 à 12 en faveur du SC Albi à la mi-temps.

Jusque là, il y avait eu peu d’envolées. Dave Vainqueur dut même patienter une bonne demi-heure pour toucher son premier ballon. La gestion du match était surtout à l’initiative des Albigeois. Avec Vincent Clément et Sébastien Pages à la manœuvre, le SCA dynamisait et alternait bien le jeu avants trois-quarts et disposait en réalité d’un matelas confortable de onze points si l’on s’en référait à l’objectif minimum du bonus défensif. Pourtant les Aixois pouvaient être dangereux à tout moment et ne furent d’ailleurs pas loin d’aller à l’essai juste avant la pause.

Au retour, la stratégie des Tarnais et les ingrédients restaient les mêmes. Frédéric Manca échoua dans sa troisième tentative de drop depuis le début de la partie (43’). Il échouera même une quatrième fois un peu plus tard.

Tour à tour, les deux entraîneurs firent entrer des hommes frais, surtout devant. La nouvelle première ligne Albigeoise composée de Lionel Estéban, Pierre Saby et Benjamin Sore profita du travail de sape effectué précédemment par Nicolas Frize, Clément Maynadier et Martin Gady. La mêlée Albigeoise souveraine fut d’ailleurs une des principales satisfactions mais grâce à un drop d’Alexandre Latapie et une nouvelle pénalité de Lescalmel le Parc finit par talonner le SCA, 18 à 19 (55’).

Eddy Labarthe inscrivit ensuite un essai (63’) mais Monsieur Piraveau dont c’était le dernier match qu’il arbitrait le refusa pour un passage en touche de l’ailier. Ainsi, le chassé croisé entre les deux buteurs se poursuivit. Le canonnier du PARC ajouta deux nouvelles pénalités dont une magnifique de plus de soixante mètres quand dans le même temps son alter ego n’en passa qu’une. Ainsi, pour la première fois depuis le début de la partie, Aix prit les devants au score, 24 à 22 (68’).

Sans s’affoler, le SCA reprit l’initiative du jeu grâce à la supériorité et au travail de son pack. Quelques maladresses l’empêchèrent de concrétiser au tableau d’affichage. Toutefois un maul porté sur une quinzaine de mètres suffit à provoquer une nouvelle faute des Aixois. A neuf minutes du terme, Manca face aux poteaux redonna l’avantage à ses coéquipiers, 25 à 24.

Même en infériorité numérique suite au carton jaune qu’écopa Tim Bowker pour une cravate, les avants Albigeois monopolisèrent alors le ballon et ils ne furent dès lors plus mis en danger.

Maintenant tous les regards sont fixés au 14 mai sur la demi-finale … Et si l’accession en TOP 14 à Vincent, Seb, Paul et compagnie, « c’était leur seule litanie, leur credo, leur confiteor, aux copains d’abord ».

Composition du XV de départ du SC Albi : Manca ; Vainqueur, Hecker, Denêtre, Poujol ; Fournil (o), Pages (m) ; Clément (cap), Tisseau, Misse ; Van Der Westuysen, Guffroy ; Gady, Maynadier, Frize.

Remplaçants : Estéban, Saby, Rayssac, Bowker, Sola, Stewart, Palis, Sore.

Entraîneurs : Broncan, Bacca.


Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu