www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

Pau - Albi

Matchs > Matchs aller

PAU 18---ALBI 22



Les apparences sont trompeuses, pas de repos pour le SCA ...




Broncan, Bacca, Blach ................ BINGO !




Mooooooooootivés !




Ne pas la perdre des yeux ...




Dédé dans un petit jour, tant mieux pour nous .




Des centres perforants et performants




Sofiane Guitoune un superbe essai en contre




Fred Manca toujours en forme avec un 5 sur 6




Albi toujours maillot jaune de la ProD2



Le compte rendu de TarnXV


AVEC LA FIN DE L’ETE VIENT LE TEMPS DES VENDANGES …


Albi, leader de la PRO D2, se déplaçait en terre Béarnaise sans Dave Vainqueur, le meilleur marqueur d’essais du championnat avec cinq réalisations en quatre journées, touché à un orteil. A Pau, la charnière titulaire composée de Darbo et Dumora était absente pour blessures. Les Palois, demi-finalistes de la saison précédente, sortaient de deux défaites non bonifiées à Colomiers et à Aurillac et occupaient au coup d’envoi une douzième place décevante au classement. Autant dire que les Palois n’avaient pas droit à l’erreur.

D’ailleurs Pau s’installe dès le début de la partie dans le camp Tarnais et montre rapidement de sérieuses prétentions. Le danger ne tarde pas, les arrières Palois ont deux belles occasions. D’abord leur centre Drouard prend un faux trou et sans le plaquage de Michel Denêtre qui lui fait tomber le ballon il filait à l’essai. Puis, sur un renversement d’attaque, Hough et Puyo ne se comprennent pas et la balle ne peut parvenir à Hiriart démarqué sur son aile. Toutefois, sur le mouvement, la défense Albigeoise s’est mise en position de hors jeu. André Hough échoue dans la tentative de pénalité (5’) mais l’ancien Albigeois se rachète sur sa seconde pénalité consécutive à une faute de Martin Gady en mêlée. La Section ouvre la marque, 3 à 0 (7’).

L’avantage pris par Pau est mérité mais il est de courte durée. Le SCA réagit en premier lieu par une bonne percée de Romain Sola ; le ballon revient à Frédéric Manca en retrait pour la tentative de drop qui heurte le poteau (10’). Puis, c’est au tour de Sofiane Guitoune de faire la différence (comme d’habitude dirons-nous) et de servir Lucas Borges. Il y a un bon coup mais la passe de l’Argentin à destination de Geoffrey Palis atterrit directement en touche (11’). Pourtant les Albigeois sont mieux, ils produisent maintenant de belles séquences. Palis essuie à son tour un échec sur une tentative de drop mais l’arbitre revient sur une faute en touche des Palois. Frédéric Manca égalise sur pénalité (13’).

Grâce au jeu au pied de Descons, Pau assure une bonne occupation du terrain mais les Albigeois s’en sortent sans dommage moyennant une belle défense et des ballons portés efficaces. Pau se met à la faute et le SCA, par la botte de Manca des quarante mètres en face, prend les devants, 6 à 3 (18’).

Les Albigeois solides sur leurs bases, sont dans un temps fort. Michel Denêtre franchit à nouveau le premier rideau. La Section subit, contrainte de se mettre à nouveau à la faute pour enrayer la « machine » jaune et noire. Manca ajoute des vingt-cinq mètres en face trois points de plus, 9 à 3 (22’).

Albi donne alors l’impression de maîtriser son sujet. Cependant, une belle attaque de la Section Paloise fait à nouveau vaciller la défense du Sporting. Elle est finalement stoppée à deux mètres de la ligne mais Pau hérite d’une pénalité. Elle est finalement retournée en raison d’un rucking d’un Palois sur un Albigeois.

Ainsi, Albi repart de l’avant sur une de ses spécialités, le maul porté mais les Albigeois manquent à leur tour de discipline. Heureusement Hough n’est pas dans un bon jour et rate la pénalité en moyenne position (28’). Sur le renvoi, le rebond piège les avants du SCA, Fumat met la pression sur Manca qui tergiverse, Hiriart se saisit du ballon et s’en va derrière la ligne. Un essai plein d’opportunisme, transformé par Hough, Pau reprend les commandes, 10 à 9 (29’).

Albi offre trois points de plus à Hough suite à un nouveau hors jeu, 13 à 9 (34’). Monsieur Dutreuilh a pris en grippe Martin Gady. Il l’accuse de pousser vers le haut en mêlée. Sans péril, des trente mètres face aux perches, Hough rate la cible (36 ‘). Le jeu se durcit un peu, une charge inadmissible à retardement sur Romain Sola n’est pas sanctionnée (37’). Albi fait l’effort pour revenir juste avant la pause. La mêlée Paloise se met à la faute mais des cinquante mètres la tentative de Manca échoue aux pieds des poteaux (39’). Mi-temps : 13 à 9 en faveur de la Section Paloise.

Au retour des vestiaires, la reprise est difficile pour les deux équipes. En effet, le jeu est fait de beaucoup d’approximations de part et d’autre. Aucune des deux équipes n’en profite. Romain Sola tente le drop de la ligne médiane, sans conviction. C’est même un véritable festival de fautes techniques en sept minutes. Henry Broncan décide d’injecter du sang neuf et fait trois changements : Misse, Sore et Ponnau remplacent Guffroy, Gady et Saby. Manca ramène ses partenaires à un point en convertissant une nouvelle pénalité en coin, 12 à 13 (48’).

Les Albigeois sont bien en place, les Palois subissent un peu plus en mêlée et ne parviennent plus à inquiéter leurs adversaires. Hough en manque de précision laisse encore des points en route sur pénalité (53’). Solofuti tente de dynamiser le jeu mais sa passe est interceptée par Sofiane Guitoune à quarante mètres de la ligne. Telle une fusée mise sur orbite, les Béarnais ne reverront plus le centre Albigeois. L’essai est transformé par Manca, Albi se détache, 19 à 13 (54’).

Cet essai que les Palois qualifieront « d’assassin » est le tournant du match. D’autant que la Section, dès lors, doute et va perdre le fil de la partie. Il reste pourtant une vingtaine de minutes mais ses choix stratégiques sont de plus en plus discutables. Pau ne tente en effet plus les pénalités mais Hough ne trouve pas plus la touche au contraire de Manca qui renvoie les locaux sans cesse chez eux. Le buteur Béarnais est dans un jour sans, réalisant un inhabituel piètre deux sur six sur les pénalités et il boit le calice jusqu’à la lie en essuyant un nouvel échec sur une tentative de drop en excellente position (60’).

Les fautes s’accumulent du côté des jaunes et noirs mais la défense est héroïque. Il y a un abattage de plaquages de la part des Denêtre, Sola, Borges, Misse, Clément ou encore Guitoune qui récupère la possession du ballon et met fin à un temps fort des Palois dans les vingt deux mètres Albigeois (63’).

Henry Broncan envoie la deuxième vague très expérimentée sur le pré : Pages, Correa et Bowker entrent à la place de Carabignac, Tisseau et Borges (64’). Le banc Albigeois est en train de faire la différence, d’autant que Gady revient pour suppléer Frize pour le dernier quart d’heure. Pendant ce temps là, le staff Palois hésite à changer ses piliers, de peur de subir un peu plus. Mais Pau s’use dans le combat au près. A douze minutes du terme de la rencontre, la répétition des fautes commises par le SCA oblige Monsieur Dutreuilh à sortir le carton jaune à l’encontre de Yogane Correa, rentré à peine depuis deux minutes.

En infériorité, les avants Albigeois font la démonstration de leur puissance, ne concédant pas un pouce de terrain durant quelques minutes. Mais quelle débauche d’énergie pour garder leur ligne inviolée. C’est terriblement costaud en troisième ligne avec Baluc Rittener, Misse, Fourcade, Clément. A la énième pénal touche Pau finit par passer en bout de ligne et inscrire un essai par l’ailier Giodano (76’). Revenus à un point, 18 à 19, la tentative de transformation Paloise revêt une grande importance. Descons supplée Hough dans l’exercice, en vain !

Il ne reste plus qu’une poignée de secondes, Florian Prime remplace le guerrier Martin Gady dit la « bétonnière ». Solofuti fait une faute en touche. Albi obtient une ultime pénalité et Manca ajoute trois points de plus, 22 à 18 (79’). C’est le score final ; victoire et exploit des Albigeois qui s’imposent en véritable patron de cette PRO D2, seule équipe restant aujourd’hui invaincue au terme du premier bloc de cinq matchs de la saison.

Pour n’être pas parvenus à marquer sur leurs temps forts, les Palois sortent de ce match très amers. En témoigne la réaction vulgaire (et plus proche de celle qu’on entend sur certains terrains de football) de certains de leurs supporters certes passionnés mais idiots à l’encontre de l’arbitre. Même si c’est de saison, ce n’est tout de même pas la faute de Monsieur Dutreuilh si les buteurs Palois ont « vendangé » autant d’occasions de scorer. Et on ne peut pas non plus dire qu’ils furent tout le temps bien inspirés sur leurs nombreuses relances ou en s’obstinant à aller chercher la touche plutôt qu’à prendre les points sur pénalités. Peut-être auraient-ils dû réfléchir à l’adage qui dit : « Cueillez la grappe pendant qu'elle pend, on ne fait pas toujours vendange ». Mais quoi qu’on dise, on n’empêchera pas les Palois de chercher encore longtemps les raisons de la défaite.

Pourtant il serait tout aussi injuste et minimaliste de réduire la victoire Albigeoise à la seule réussite de son buteur ou à l’opportunisme d’un des meilleurs joueurs sur le terrain, Sofiane Guitoune. Albi, c’est d’abord un collectif qui a vraiment donné l’impression d’une plus grande maturité, de sérénité même, d’un courage et d’un mental à toute épreuve qu’il ne pouvait rien lui arriver. Et si la suite était aussi belle !

L’équipe du SC Albi : Manca - Borges (Bowker 65e), Guitoune, Denêtre, Palis - (o) Sola, (m) Carabignac (Pages 65e) - Fourcade, Clément (cap), Baluc-Rittener - Guffroy (Misse 47e), Tisseau (Correa 65e) - Gady (Sore 47e), Saby (Ponnau 47e), Frize (Gady 66e, Prime 77e).
Non entré : Fournil





Les autres photos d'Alain Jamans






Classement à l'issue de la 5 ème journée






Les autres résultats







Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu