www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

Finale

Matchs



Pour beaucoup d'entre eux c'était leur dernier match en jaune et noir


ALBI 14 --- UBB 21


L'essai de C.J en première période tous les supporters d'Albi y croyaient déjà !



Des dizaines de bus au péage à Agen !




Le méga pique nique sur le parking du parc des expos




on a recruté de nouvelles pom pom girls



L'abeille est resté scotché sur la pelouse d'Armandie




5 à 6000 Albigeois était derrière



Blachu a fait le pitre comme à son habitude



Derniers assouplissements avant le match




Pour que les abeilles puissent danser avant la finale, elles devaient quitter leur tenue habituelle et danser en noir et blanc ordre de la ligue !


Le compte rendu de TarnXV


Oh des regrets, des regrets, des regrets,

Des regrets


La saison a beau avoir été magnifique, une semaine après la défaite du SC Albi contre l'Union Bordeaux Bègles en finale d'accession en TOP 14 (21 à 14), je reste au fond de moi et comme beaucoup de supporters encore inconsolable tellement la déception fut grande. Ce n'est pas tant le fait d'échouer sur la dernière marche qui nous rend si tristes que le départ " forcé " de cette quinzaine de joueurs qui restera à jamais comme une cicatrice qu'il sera bien difficile de faire disparaître totalement.

Dimanche soir, sur la place du Vigan, les adieux " en larmes " des Gady, Sore, Saby, Guffroy, Tisseau, Vervoort, Pages, Denêtre, Bowker, Sola, Manca ou autre Vainqueur étaient très touchants. La pureté et la sincérité des mots du capitaine Vincent Clément qui ne cesse depuis 2003 de se battre sans ambition personnelle pour ce club et cette ville nous ont aussi beaucoup émus à tous. Il aurait tellement voulu offrir aux jeunes le TOP 14 et il aura tout fait également pour qu'un maximum de ses frères d'armes et d'âme puisse poursuivre l'aventure … en vain, plus rien n'empêchera maintenant ce groupe d'exploser. Dans cette histoire, les Albigeois ont sans nul doute perdu quelque chose que dans leur cœur " jaune et noir " ils regrettent. Comme Alain Souchon, " je voudrais que tout revienne alors que tout est passé et je chante à perdre haleine que je n'ai que des regrets, des regrets … "

Des regrets, Henry Broncan en avait aussi. Pas que la dernière prestation de ses joueurs l'ait déçu. Non, plutôt d'avoir laissé échapper au creux de l'hiver un titre qui leur tendait les bras par la faute de quelques dirigeants qui ont sacrifié un groupe auquel ils ne croyaient plus. Allez comprendre ! Et puis se disant " sans amertume ", le coach a tenu à lire le premier " SMS " qu'il avait reçu après la rencontre. " C'est un ami d'Auch, aujourd'hui éducateur qui m'a envoyé cela : " Dommage, les fossoyeurs de la formation française ont eu raison jusqu'au jour où nous n'aurons plus qu'une équipe de France de troisième niveau puisque le deuxième est déjà atteint "
" A vous d'y réfléchir... " Et de regretter : " Les étrangers sont une richesse, mais avec deux ou trois par équipe... Je le répète, le rugby de demain arrête celui d'aujourd'hui. Albi, c'est un peu la chèvre de M. Seguin qui se bat jusqu'au petit matin ... Malgré tout, en voyant tous ces supporters, tous ces enfants heureux, je suis content pour le rugby. Et pour Bordeaux. Son président le mérite. "

Oui mais voilà, en alignant seulement trois joueurs français dans son XV de départ, l'UBB fait partie de ces équipes qui ne donnent plus aujourd'hui au plus haut niveau leur chance aux nombreux jeunes qu'ils forment et qui doivent donc se résigner à aller jouer à Albi … ou bien en fédérale car le monde professionnel s'en désintéresse et se tourne inexorablement vers l'hémisphère sud.
Pourtant, tout avait bien débuté pour les Albigeois " made in France ". Dès la deuxième minute Frédéric Manca ouvrait le score sur une pénalité suite à une faute au sol Béglaise. Mais Fraser égalisait dans la foulée (5'). Florent Fourcade s'était rendu coupable d'un plaquage un peu haut sur Carballo. Le SCA avait la possession et tentait d'écarter les ballons. Seulement une faute de main empêchait souvent le mouvement d'aller plus loin comme cet en-avant entre Geoffrey Palis et Dave Vainqueur (10').
Manca redonnait un court avantage au Sporting sur une nouvelle pénalité consécutive à un ballon gratté dans un ruck par l'UBB, 6 à 3 (11'). Une magnifique relance de Sofiane Guitoune, relayée par Dave Vainqueur, puis par les avants échouait à nouveau par maladresse. Albi confisquait le ballon et privait pour l'instant l'UBB de munitions. Cependant le SCA ne parvenait pas à gommer toutes ces petites fautes et se faisait sanctionner en mêlée. Fraser remettait ainsi rapidement les deux équipes dos à dos, 6 à 6 (17').

Heureusement le jeu de mouvement de l'Union n'était pas pour l'heure au rendez-vous. Les protégés de Marc Delpoux se montraient opportunistes et procédaient essentiellement en contre. Illustration parfaite de cela, un ballon tombé par Manca au niveau de la ligne médiane, Connor récupérait et filait à l'essai. Il était finalement refusé pour un en-avant peu évident sur la dernière passe entre ce dernier et Carballo (18'). La mêlée Tarnaise était énormément pénalisée. Elle offrait trois nouveaux points à Fraser. L'UBB passait devant, 9 à 6 (23').
Demi-heure de jeu, on vit enfin le jeu à la Béglaise de cette saison se développer pour la première fois. Ça alla très vite. On comprit alors mieux le choix des Albigeois de maintenir leurs adversaires dans le petit périmètre, au près. Pour autant Albi avait des arguments à faire valoir et terminait la première période sur un temps fort. Romain Sola tenta d'abord le drop, il fut contré. Sofiane Guitoune récupéra et poursuivit l'action qui le mena au pied des poteaux Girondins. Après un nouveau point de fixation, le mouvement rebondit au large. Romain Sola puis Martin Gady donna sur un pas à Crisjan Van Der Westhuysen qui aplatit le premier essai, 11 à 9 (36').

Le SCA avait dominé le premier acte et était logiquement en tête au tableau d'affichage à la pause même si l'UBB n'était pas loin de coiffer son adversaire sur la sirène. Fraser échoua en effet dans sa dernière tentative de pénalité consécutive à une entrée de Dave Vainqueur sur le côté du regroupement.
Vent dans le dos, Albi ne sortait toujours pas de son schéma de jeu initial. L'UBB était contrée et éprouvaient toujours autant de difficultés à mettre de la vitesse dans ses quelques actions. Les Girondins s'appuyaient surtout sur une mêlée dominatrice qui mettait à la faute pour la troisième fois de suite sa rivale. Fraser rata la cible (43'). Henry Broncan changea ses piliers. Coaching gagnant puisque les entrées de Sore et Prime redistribuèrent les rôles et rééquilibrèrent les forces dans ce secteur. C'était maintenant la mêlée Girondine qui se relevait et qui était prise en faute. Manca en bonne position échouait à son tour sur coup de pied (46').
Sur ces points forts Albi étouffait son adversaire mais ne concrétisant pas il n'en profitait pas. Parfois aussi les Albigeois se débarrassaient trop précipitamment du ballon comme sur cette tentative de drop avorté par Manca (48'). Et puis vint le réveil de l'Union …

Premier tournant du match, une grosse faute sur Manca, stoppé dans sa relance, n'était pas signalée (50'). L'UBB partait même en contre. Le ballon sortait en touche en faveur du SCA mais l'alignement Tarnais perdait la possession suite à un en-avant. Sur la mêlée, Les Girondins enchaînaient dans l'axe et imposaient leur premier temps fort aux Albigeois. Le mouvement balayait le terrain dans la largeur à deux reprises. La défense du SCA était débordée, en bout de ligne Rey inscrivait l'essai. Après la transformation en coin de Fraser, l'UBB reprenait l'avantage, 16 à 11 (53').

Le camp et les supporters Girondins se soulevaient comme un seul homme. On sentit bien alors que la partie était en train de basculer. Les Albigeois étaient dès lors à la peine sur le pré et dans leur tête. Ils étaient également de plus en plus sanctionnés. L'Union monopolisait le ballon et se montrait maintenant dangereuse sur toutes ses actions. Léo à un mètre de la ligne, puis Lilo ou encore Avei faisaient passer un mauvais quart d'heure aux Albigeois. Les entrées de Thomas Fournil, Paul Guffroy et Baptiste Hecker n'y changeaint rien (57'). Incapables de se sortir de la pression, Maxime Carabignac tentait le diable. Le petit coup de pied par-dessus du demi de mêlée était contré. L'UBB poursuivait d'abord par un jeu perforant dans l'axe puis ouvrait au large. L'accélération était à nouveau gagnante avec cette fois-ci Lilo en bout de ligne, 21 à 11 (65').
Le break était fait, avec dix points d'avance l'UBB venait de prendre une sérieuse option sur la victoire. Le sorcier Gersois abattait ses dernières cartes. Clément Maynadier, Sébastien Pages et Timothy Bowker entraient (66'). Vincent Clément était balancé dans les airs en touche. Manca ne cédait pas à la pression et ramenait ses coéquipiers à un essai transformé de Bordeaux Bègles et l'espoir chez les cinq mille supporters Tarnais, 14 à 21 (67').

Durant une douzaine de minutes Albi sera magnifique de courage et d'abnégation. Prouvant une fois de plus que les Albigeois ne renoncent jamais ... Mais au bout du compte trop d'éléments contraires se conjugueront au fil des minutes … et plus on se rapprochera du terme de la rencontre. L'excellent arbitrage de Monsieur Berdos et de ses deux assesseurs deviendra plus conciliant avec le camp défendant sur les mêlées et les positions de hors jeu ; les mauvais choix aussi s'ajouteront comme cette tentative de drop de Thomas Fournil qui à ce moment là ne s'imposait pas (71'). Seul un dernier exploit de Sofiane Guitoune (79') aurait pu changer le cours des événements et de l'histoire … le soutien n'était pas au rendez-vous de l'ultime et incroyable percée du prodige Albigeois, l'Union Bordeaux Bègles était en TOP 14 !

Le SC Albi s'incline avec les honneurs et s'il on en croit les propos du Président Marti, " il y avait peut-être aujourd'hui un peu plus de rage de vaincre du côté de Bordeaux " mais la faute à qui ? Beaucoup de pleurs. Un véritable déchirement. Ce groupe était tellement formidable ! Depuis plusieurs saisons il avait tellement rendu heureux le public Albigeois qu'il faudra du temps pour tourner la page, fermer le livre ou en ouvrir un autre … mais quel gâchis !

Reconstruire, depuis 2008 c'est le discours " constant " des dirigeants ... Le Président Bernard Archilla, poussé vers la sortie, va laisser sa place à Jean-Jacques Castanet, ancien joueur du SC Albi des années 70 et aujourd'hui dirigeant de l'agence de voyages CTA Events à Blagnac. Il pourrait amener avec lui l'ancien directeur général du SU Agen (1999-2001) puis du Toulouse Football Club (2001-2008). Il nous tarde de connaître le nouveau projet.
Fidèle à ses convictions et par la force aussi des choses, Henry Broncan a décidé de repartir avec un groupe rajeuni par l'arrivée d'une quinzaine de joueurs, espoirs pour la plupart et qui seront encadrés par ceux qui font aujourd'hui figure d'anciens au club comme Vincent Clément, Laurent Baluc-Rittener, yohan Misse, Crisjan Van Der Westuysen et Yogane Correa.
Kwarazfelia, Gicollet, Gau, André, Damiani, Siccardi, Chateaureynaud, Barthélémy, Dandréa, Kraska, Lacroix … vont avoir la lourde tâche de faire oublier les partants mais que Sofiane Guitoune se rassure, le public Albigeois ne les lâchera pas ! A l'image du Montpellier Hérault Rugby Club qui vient d'accéder à la finale du Championnat de France du TOP 14, le SCA parie sur la jeunesse et la formation française. Et qui sait si cette équipe ne sera pas capable de perpétuer la tradition Albigeoise depuis 2006 … et cet éternel retour tous les trois ans !

L'équipe du SC Albi : Manca - Palis, Guitoune, Denêtre (Hecker, 57), Vainqueur - (o) Sola (Fournil, 57), (m) Carabignac (Pagès, 66) - Misse (Bowker, 66), Clément (cap), Fourcade - Van Der Westuyzen, Tisseau (Guffroy, 57) - Gady (Sore, 45), Saby (Maynadier, 66), Frize (Prime, 45)
Entraîneurs : Broncan, Bacca



Vincent Clement l'homme de toutes les relances



Extraordinaire photo de Martin Gady en position de trois quart qui va servir Crisjan pour l'essai Albigeois,
les joueurs l'ont surnommé "Codorniou " suite à cette action !



Crisjan en position de 9



Florent Fourcade bien entouré



Les larmes de Geoffrey aux micros des journalistes




Extraordinaire public Albigeois




En mélée aussi on a souffert




Merci à tous les autres aussi ...



La plupart des joueurs sont sortis très abattu





l'UBB était trop fort pour nous




En tribune Ferrasse le soleil et l'ambiance



Albi a gagné le match des tribunes



La dernière sortie de François Tisseau



et celles de Romain Sola et de Michel Denètre



Les dernières secondes du match tout espoir était encore permis pour accrocher le match nul et les prolongations



C'est fini !, c'est une grosse déception pour tous les supporters et les joueurs...



Il manquait plus que lui dans le top 14
le petit vert de Bordeaux




Photos Albifun



Photos Alain Jamans




Baptiste Hecker aux prises avec les trois quarts de l'UBB



les autres photos de Frédéric Chénier






Un des meilleurs moyens de faire un max de bruit pour le SCA !



Il est beau notre tifoo !!!




MERCI A TOUS
A bientôt de vous revoir en tribune

Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu