www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

Demi Finale

Matchs



C'est fait !!!



Albi 21 --- Mont de Marsan 16

ON EST (encore) EN FINALE


Match à suspens et temps pourri
Le SCA accéde à une troisième finale d'accession au Top 14 du jamais vu !



Les fabuleux trois quarts Landais ont patiné dans la boue du stadium



Un mythe vivant du rugby : Benoit DAUGA le montois était de la fête



Jean Baptiste, le pilote de la "tee-car"



le ballon est dispo



Mr Raynal a était plutôt cool avec les entrées anticipées des Montois en mélée



Xavier Barret et Pierre Guillet les commentateurs de SUD RADIO



le compte rendu de Tarn XV


J’irai revoir mon Armandie


C’est avec beaucoup d’ambitions que le Stade Montois se déplaçait au Stadium Municipal pour jouer une demi-finale d’accession face au Sporting Club Albigeois. Restant sur une série de cinq victoires d’affilées, les prestations récentes des Montois et notamment la dernière face à des Oyonnaxiens déjà en tenue de plage avaient laissé une belle impression et pas uniquement au charismatique Urios. Si bien que les protégés de Marc Dal Maso et Stéphane Prosper voulaient profiter de cette belle dynamique qui en faisait dès lors des favoris pour les entraîneurs « pronostiqueurs » de la PRO D2.

Pour relever le défi, Albi comptait sur la force légendaire de son pack et le soutien inconditionnel de ses supporters, son seizième homme. Henry Broncan avait dû même se résoudre à implorer depuis quelques jours les cieux pour que la pluie tombe et pas seulement en raison de la période actuelle de sècheresse. Il faut dire que la ligne de trois-quarts Landaise était présentée comme étincelante avec à son aile la nouvelle étoile filante Fidjienne Timocy Matanavou, capable de tous les exploits. Et dire que les prières du sorcier Gersois furent entendues … toute la matinée durant de fortes pluies s’étaient abattues sur l’Albigeois, abaissant la température de la veille de quelques degrés et laissant place à une pelouse détrempée moins favorable soi-disant au jeu si flamboyant de leur adversaire.

Dan un tel contexte, la rencontre entre villes moyennes et « jaune et noir » promettait par l’opposition de style mais également par l’attachement commun des deux éphémères pensionnaires du TOP 14 aux valeurs d’un rugby de terroir qui se font malheureusement de plus en plus rares avec l’avènement du professionnalisme et de l’argent. En effet, la hiérarchie qui tend à s’imposer aujourd’hui fait qu’on est de plus en plus éloigné de la glorieuse incertitude du sport pourtant symbolisée dans ce jeu par les rebonds toujours capricieux d’un ballon ovale.

Le premier temps fort de la partie est à mettre au crédit des visiteurs. Benat Arrayet alerte d’une passe au pied son ailier prodige et meilleur marqueur de la PRO D2 avec dix-neuf réalisations, Timocy Matanavou. Dave Vainqueur veille et emporte son premier duel dans les airs avec le magnifique Fidjien en partance la saison prochaine au grand Stade Toulousain.

La réplique Albigeoise sera amorcée par Maxime Carabignac, elle sera tonitruante. Le demi de mêlée profite des errements Montois qui tardent à se replacer et joue vite le renvoi. Sous la pression, les Landais perdent la possession et Carabignac ouvre rapidement vers Sofiane Guitoune. Echappant à Damien Clerc, le centre Tarnais file sous les poteaux inscrire le premier essai transformé par Frédéric Manca, 7 à 0.

Surpris par la vitesse et la qualité des trois-quarts Albigeois, les Montois commettent de nombreuses fautes et perdent en ce début de match la bataille au sol. Suite à un plaquage dangereux sur Pierre Saby, Manca échoue dans la tentative de pénalité (8’). Florent Fourcade récupère un deuxième ballon dans un regroupement et Sofiane Guitoune fait souffler un nouveau vent de panique dans le camp de Mont de Marsan. Le SCA porte la marque à 10 à 0 suite à un tir au but de Manca sanctionnant l’entrée en mêlée de la première ligne Montoise (11’).

Pour l’heure, les Albigeois sont plus présents dans les zones de rucks et conduisent bien le jeu comme cette diagonale de Romain Sola à destination de Dave Vainqueur victime dans son élan d’un aquaplaning. Sur l’action l’arbitre Mathieu Raynal avait laissé l’avantage à Albi mais il ne reviendra pas à la faute préalable. Dominés dans le combat, les Montois subissent durant une bonne vingtaine de minutes mais petit à petit leur mêlée et leur pack se montrent plus présents. Matanavou passe pour la première fois toute la défense du SCA en revue. Contraint à la faute, le Sporting offre à Thibaut Duvallet la possibilité de réduire le score sur pénalité en trois occasions dont la seconde face aux perches. Devant le « zéro pointé » de son buteur, Dal Maso le remplace au bout d’une demi-heure par Antoine Vignau Tuquet.

La pluie reprend mais à l’inverse des prévisions, elle ne noie pas les espoirs Montois qui prenneent l’initiative du jeu. Mais Vignau Tuquet n’est pas plus en réussite que son jeune alter ego sur sa première tentative de pénalité, touchant la transversale. Enfin, la cinquième sera la bonne, 3 à 10 (33’).

Du côté d’Albi, l’éclaircie revient sur une nouvelle inspiration de Sofiane Guitoune qui joue un coup de pied pour lui-même. Geoffrey Palis est au soutien mais pris sans ballon l’action ne peut aller au bout (35’). Albi termine mieux la première période ; un surnombre sur l’extérieur est mal négocié. Martin Gady se blesse et doit céder sa place à Benjamin Sore (39’).

Dès la reprise et comme sur la première action du match, Timocy Matanavou est sollicité mais cette fois-ci comme défenseur. Il sauve son équipe d’un essai de Florent Fourcade qui avait suivi le coup de pied par-dessus la défense de Carabignac (42’).

Le combat fait rage ; le seconde ligne Leandro Cedaro prend le trou et sert Dimitri Senio. L’ancien Albigeois ne parvient pas à retrouver Matanavou ; le SCA pousse le ballon en touche à proximité de sa ligne des cinq mètres. Les Montois héritent d’une mêlée et font l’effort. A trois reprises, Nicolas Frize s’efface et écope logiquement d’un carton jaune (50’). En infériorité numérique, Yohan Misse laisse sa place à Florian Prime. Malgré le soutien du public, Albi craque sur les coups de boutoirs des Montois. Haisini Taulanga inscrit l’essai en dépit de l’interposition de Carabignac au moment d’aplatir, 10 à 10 (52’).

C’est alors un autre match. Mont de Marsan monopolise le ballon et les Albigeois se sortent de la pression grâce à la longueur du coup de pied de Frédéric Manca ou de Thomas Fournil qui vient de remplacer Romain Sola. L’ancien Narbonnais pousse à la faute Benat Arrayet par un jeu au pied de pression. Frédéric Manca redonne l’avantage aux siens, 13 à 10 (68’). Les Montois imposent alors par leurs avants une séquence de jeu de plus de trois minutes. Les partenaires de Vincent Clément se mettent à la faute ; face aux barres, Antoine Vignau Tuquet égalise, 13 à 13 (75’).

On entre dans le money time, Henry Broncan fait entrer les expérimentés Sébastien Pages et Paul Guffroy. Mont de Marsan est déjà revenu aux abords des vingt-deux mètres Tarnais, à la recherche d’une nouvelle faute ou pour la tentative de drop … en-avant, Albi récupère la possession.

C’est la dernière action, Thomas Fournil remet la pression par du jeu au pied sur Matanavou. Choix judicieux, la dernière mêlée est en faveur du SCA. Frédéric Manca tente et rate le drop (80’). Prolongations.

Crispant, la rencontre peut basculer à tout moment d’un côté comme de l’autre. Antoine Vignau Tuquet essuie un nouvel échec sur pénalité en moyenne position mais dans la continuité passe le drop des trente-cinq mètres en face, 16 à 13 (84’).

La force des Albigeois est de ne rien lâcher, Timocy Matanavou ne le savait peut-être pas et tente une relance suicidaire de ses vingt-deux mètres. Pris, il offre la pénalité de l’égalisation à Manca, 16 à 16 (90’).

Ce sont les dix dernières minutes, Albi tient pour l’instant la victoire car la pénalité l’emporte sur le drop en cas de parité au score. Confisquant le ballon, Thomas Fournil tente sans succès le drop de plus de quarante cinq mètres. Sur le renvoi, Geoffrey Palis monte une chandelle, il est à la retombée, magnifique ! Les avants sont au soutien, la balle sort pour Fournil qui adresse une passe au pied pour Dave Vainqueur. Matanavou surpris est en retard et ne peut qu’accompagner Vainqueur dans l’en-but marquer l’essai qui après 2006 et 2009 permet aux Albigeois de disputer une troisième finale d’accession en TOP 14 de suite. Un challenge inégalé à ce jour et inimaginable en début de saison qu’on annonçait comme une année de transition !

Ironie du sort, la finale opposera dimanche prochain à Agen le Sporting Club Albigeois à l’Union Bordeaux Bègles, deux équipes qu’on n’attendait pas là mais qui s’étaient elles promises le 27 février dernier de se retrouver pour la « belle » … en finale.

Le SCA et ses supporters auront ainsi l’occasion de remercier le Président Tingaud et son équipe pour la confiance qu’ils ont sue témoigner à l’égard du Sporting, matérialisée par le partenariat signé entre les deux clubs et qui a rendu possible en 2010 les signatures de Carabignac, Guitoune, Guénin et Sola.

Ce sera pour nos quatre nouveaux petits Agenais comme pour les plus anciens Sore, Ponnau, Denêtre et Vainqueur l’opportunité de revoir Armandie ; à Henry Broncan et Philippe Couture le bonheur de retrouver la pléiade d’amis qu’ils ont laissés là-bas.

On se rappellera enfin qu’avant d’être le SUA, ce club mythique et légendaire qui a tant apporté au rugby Français s’est d’abord appelé le Sporting Club Agen, le SCA !

Il y a moins d’un mois, le Président Baylet est venu à Albi remettre l’Oscar Midi Olympique à Vincent Clément. S’adressant à Philippe Bonnecarrère, il avait eu ces mots : « Vous avez fait inscrire cette magnifique ville d’Albi au patrimoine mondial de l’Unesco, faites inscrire maintenant le Sporting Club Albigeois au patrimoine du rugby Français ».


Les guerriers Montois à l'échauffement



Le combat attendu entre les ailiers a tourné à l'avantage de Dave Vainqueur, auteur de l'essai libérateur


Sofiane Guitoune marquera aussi son essai en tout début de match



Entre ses deux anciens clubs Albi et Castres, Kevin avait fait le bon choix pour assister au match



Les montois marqueront aussi un bel essai


C.J dans un fauteuil



Matanavou sera quand même en top 14 la saison prochaine



Tim et Dimitri
Cette photo résume tout ce que nous aimons dans le rugby



Sauvez Sophie !




Mini résumé vidéo depuis la pelouse du stadium
(entrée des joueurs, les pom pom girls, les dernières secondes du match, le tour d'honneur des joueurs avec leurs supporters)



Marc Dal Maso l'entraineur des Landais



Dimitri Senio notre Montois préféré



Pour beaucoup d'entre eux c'était leurs dernières minutes au stadium



Une des dernières touches dans un stadium survolté




Le vestiaire (photos Alain REY)




La compil (photos Frédéric CHENIER)




Le reportage (photos Bernard LAURENT)





Les photos d'Alain JAMANS




Trop de joie provoque parfois les larmes ...





Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu