www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

Dax - Albi

Matchs > Matchs aller


DAX 13 888 ALBI 28


L'inspiration été pour Albi !



Pom pom girls and Co



Pas facile pour les "gros" sous cette chaleur



Les Landais avaient pourtant bien commencé



Attentifs, nos joueurs sont à zéro cartons, pourvu que ça dure !



Une centaine de supporters plutôt bruyants ...



Le compte rendu de TarnXV

POUR BUTINER LE MIEL, IL NE FAUT PAS QUE L’ABEILLE RESTE A LA RUCHE …


Olivier Roumat, le manager de l’US Dax, attendait un autre comportement de la part de ses joueurs suite à la raclée subie une semaine plus tôt à Aurillac. « J'espère que notre saison va débuter dimanche et que l'on va arrêter de se croire aux fêtes de Dax. Les joueurs savent qu'ils ont failli individuellement. Albi arrive au meilleur moment : nous avons besoin de nous rassurer car notre adversaire va répondre présent sur les vertus que je recherche chez mes joueurs. »En d’autres termes, les Albigeois de Broncan étaient attendus. Et il ne fallut pas patienter bien longtemps pour s’en apercevoir. Car très vite un véritable bombardement s’abat sur la défense Tarnaise. Les avants Landais en sont à l'origine et la charge de Tewhata est si lourde qu’elle franchit la ligne d’essai. Après la transformation d’Apanui, l’US Dax mène déjà 7 à 0 après huit minutes de jeu seulement.Les Albigeois font la moue et se posent pas mal de questions à ce moment de la partie. D’autant que la chaleur écrasante n’invitait pas aux longues escapades et à la prise de risques. Alors, patiemment, le SCA est revenu petit à petit dans la partie grâce d’abord aux nombreuses maladresses Dacquoises, puis à une meilleure conquête et à la charge dévastatrice de Yogane Correa qui finit par emporter les deux derniers défenseurs pour libérer l’espace à Geoffrey Palis. Le grand espoir du rugby Tarnais aplatit l’essai en coin. Dommage, il échouera dans sa tentative de transformation, 5 à 7 (28’). Après une entame difficile, les Albigeois ont su finalement inverser la pression et Dax a peu à peu perdu pied, au point d’en devenir très indiscipliné (avec 16 pénalités concédées) et de commettre des brutalités réprimandées aussitôt par l’excellent arbitre Monsieur Bachir. Pris sur le fait, Beal doit d’ailleurs regagner les vestiaires dix minutes avant ses partenaires et offre par là-même la pénalité permettant au SCA de reprendre le score, 8 à 7 (Palis 28’). L’avance aurait même pu être plus conséquente sans la faillite des buteurs. Palis et Sola laisseront échapper à tous les deux la bagatelle de dix-sept points. En face, on n’en demandait pas tant. Et grâce à une nouvelle pénalité d’Apanui (36’), l’US Dax vire en tête contre le cours du jeu à la pause, 10 à 8.Pour butiner le miel, dit-on, il ne faut pas que l’abeille reste à la ruche. Aussi, au retour des vestiaires, les abeilles, les vraies, s’invitent à la fête et ne font à vrai dire pas de différence entre les deux camps même si les Albigeois arborent leur belle tunique jaune et noire. Le match est arrêté quelques minutes mais dès la reprise le SCA reprend sa domination. Palis ne trouve toujours pas la mire alors Broncan décide de remplacer Romain Sola par Frédéric Manca (59’). Pour le coup, le choix est judicieux et payant. Sur sa première tentative, en position difficile, le Carmausin ajoute trois points (52’) mais Apanui réplique aussitôt, 13 à 11 en faveur des Dacquois. Un bras de fer s’engage entre les deux hommes et c’est le Tarnais qui va l’emporter, de belle manière, en ajoutant un drop (56‘) et deux transformations. A 14 à 13 suite au drop, la partie va définitivement basculer en faveur des Tarnais à l’heure de jeu et il y a plusieurs explications à cela. D’abord, le collectif Dacquois va lâcher prise si tenté qu’il y en ait eu un jusque là (avec les 14 nouveaux joueurs arrivés à l’intersaison). Ensuite les Albigeois ont été plus présents dans le combat, en témoigne le temps de possession du ballon qui leur fut largement favorable. Enfin, au niveau de la condition physique, les Landais ont souffert de la comparaison avec les Albigeois et ces derniers le doivent à l’extraordinaire travail de leur préparateur Philippe Couture entamé dès le début du mois de juin. Selon l’aveu même d’Olivier Roumat, « Albi a été meilleur dans tous les secteurs : la mêlée, la touche, les regroupements et l'occupation du terrain… »Devant la puissance Albigeoise, l’US Dax a donc fini par plier. Broncan venait de faire entrer Maxime Carabignac, Baptiste Hecker et avait changé toute sa première ligne, aussi bonne que la titulaire, et il parait que le sorcier en a même une troisième encore plus jeune en réserve.

Cette supériorité s’est concrétisée d’abord sur une percée de Sofiane Guitoune qui sert Hecker démarqué (61’). Puis sur une magnifique inspiration de Laurent Baluc Rittener qui adresse une balle au pied pour Dave Vainqueur également démarqué (71’). Avec ces deux nouveaux essais, le score grimpe à 28 à 13 en faveur du SCA. A deux minutes de la fin de la rencontre, Dave Vainqueur est même à deux doigts de se saisir de la dernière offrande … et d’inscrire l’essai du bonus offensif !

Les supporters Albigeois en rêvaient, le SCA l’a fait. Cette victoire ne souffre d’aucune contestation et marque les esprits. Les spécialistes de l’Ovalie louent d’ailleurs la performance des Tarnais et n’ont aucun doute : « Albi en impose tout simplement » et « Albi voyage en classe supérieure ». On veut bien le croire, maintenant, cap sur Tarbes !

Composition du SCA en première mi-temps :Correia, Saby, Gady, Van Der Westuysen, Correa, Fourcade, Clément (capitaine), Baluc Rittener, Pages, Sola, Palis, Denêtre, Bowker, Vainqueur, Guitoune.Remplaçants : Lafoy, Ponnau, Sore, Guffroy, Marut, Carabignac, Hecker, Manca


Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu