www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

Colomiers - Albi

Matchs > Matchs aller


Colomiers 19---Albi 20


Sans l'énorme soutien de nos supporters, on ne pouvait pas gagner à Colomiers



Geoffrey PALIS va briser le rêve de Colomiers



Thomas Fournil titulaire en 10



Placage haut sur Laurent



Fred, une petite baisse de régime ...



Bonne humeur en tribune pour Seb et Vincent




Bonne humeur sur la pelouse pour Pierre Yves Revol




Notre Président perdu dans ses pensées d'avant match ...


Coté Columérins , l'effondrement

Coté Albigeois, la joie




Les autres photos d'Alain Jamans





Le Compte rendu de TarnXV



« CE N’EST PAS MON EQUIPE QUI A GAGNE … C’EST MON PUBLIC »


De l’aveu même d’Henry Broncan, « Ce n'est pas mon équipe qui a gagné ... C'est mon public". L’hommage de l’homme fort du Sporting Club Albigeois et du Président Bernard Archilla en direction des 1500 supporters Albigeois valait bien à lui seul le déplacement. Il faut bien avouer que la bataille des tribunes a tourné rapidement en faveur des visiteurs alors que sur le pré leur victoire fut très longue à se dessiner et n’a jamais été évidente tellement les Columérins ont dominé en conquête et possédaient assurément les clés pour gagner.

Sur le premier ballon porté, les banlieusards Toulousains mettent d’ailleurs déjà à la raison les Albigeois et l’ancien Montois Yannick Lafforgue claque le drop, 3 à 0 (1’). Les Haut-Garonnais écrasent tout sur leur passage au point de marcher sur l’adversaire. Le dos de Baluc-Rittener en a encore les traces mais Monsieur Stephan Pomarède sanctionne d’une pénalité la brutalité. Frédéric Manca égalise, 3 à 3 (3’).

Cueillis à froid, les Tarnais entrent à leur tour dans la partie sur un contre amorcé par Tim Bowker. La passe au pied pour Manca est trop longue mais elle met la pression sur un ancien Albigeois, Régis Bianco (4’). Puis, la première mêlée et c’est déjà le début des soucis Albigeois dans ce secteur. Sanctionnés, Yannick Lafforgue échoue dans la tentative de la première pénalité (6’). Colomiers a l’initiative du jeu et son arrière éclaire d’une chandelle le ciel gris et menaçant. Ses partenaires sont en position de hors jeu au point de chute, pénalité pour Albi, Frédéric Manca n’en profite pas (10’).

Les Albigeois agissent en contre. Geoffrey Palis intercepte le ballon et le donne à Sofiane Guitoune. Les Columérins s’en sortent en se mettant volontairement à la faute (13’). Les co-leaders du Championnat manquent d’ambitions et se montrent inefficaces sur leurs ballons portés. Le quart d’heure d’observation se termine par une séance de « ping-pong » rugby, rien de vraiment emballant !

Dans les rucks la bataille est rude et pour avoir gratté un ballon au sol, les locaux concèdent une nouvelle pénalité. De la ligne des quarante, en coin, le pied de Manca n’a pas la distance mais Belzunce, au pied de ses poteaux, évite miraculeusement le contre de Sofiane Guitoune (17’).

Et puis c’est au moment où l’on pensait que les Albigeois avaient pris la mesure de leurs adversaires et obligeaient le maul Columérin à reculer que Culinat puis Belzunce se font la malle. Sans un bégaiement dans la transmission, Régis Bianco pointait de toute évidence le premier essai, repris juste avant la ligne par Dave Vainqueur (21’). Mais Albi s’est mis à la faute, Nicolas Hallinger demande la touche, ses hommes choisissent la mêlée. La première tombe, la seconde aussi, la troisième se relève, … essai de pénalité, 10 à 3 (23’).

En l’absence de Vincent Clément, Laurent Baluc Rittener est le capitaine et décidément il est dans le viseur des locaux qui lui administrent un traitement de faveur en le plaquant cette fois-ci trop haut. Frédéric Manca, en bonne position, à 25 mètres, réduit le score, 6 à 10 (27’). Mais les soucis en mêlée perdurent, ça ne tient pas du côté de Lionel Estéban et Paul Guffroy. Le premier nommé écope d’un carton jaune et le SCA concède trois points de plus par la botte de Yannick Lafforgue, 13 à 6 (28’).

En supériorité numérique, l’USC repart en ballon porté et provoque une nouvelle faute des Tarnais. Des quarante-cinq mètres en coin, Lafforgue manque de précision dans le tir au but et dans le jeu il a la fâcheuse idée depuis le début de se débarrasser trop rapidement du ballon au pied. C’est maintenant la trêve pour Baluc-Rittener mais pas pour Paul Guffroy qui se fait involontairement piétiner (33’). C’est tout de même verbalisable … et Albi va chercher la pénal touche. A un de moins, le pack bute sur un mur. Alors on écarte le ballon mais le petit coup de pied par-dessus de Thomas Fournil à cinq mètres de la ligne gâche la belle occasion de recoller au score avant les citrons (36’).

Pourtant le SCA est sur la bonne voie et a de bonnes intentions. Albi amorce une attaque grand côté par ses avants. En bout de ligne Dave Vainqueur est démarqué mais la passe volleyée de Paul Guffroy n’est pas encore sa spécialité. Albi fait le forcing mais ne concrétise pas. Un en-avant de passe entre Sofiane Guitoune et Dave Vainqueur ne permet pas de valider l’essai que marque Tim Bowker. Certains gestes ne sont pas maîtrisés, dommage car sur l’action la puissance de Vainqueur avait eu raison de la bonne défense de Régis Bianco (39’).

Mi-temps : 13 à 6 en faveur de l’US Colomiers.

Au retour des vestiaires, Nicolas Frize a remplacé Lionel Estéban. Le changement sonne la révolte des Cathares qui chargent à plusieurs reprises. Frédéric Manca se précipite un peu trop dans la tentative du drop (42’). Baluc-Rittener remet ça, Benjamin Sore est au soutien, Thomas Fournil s’est mis en bonne position pour le drop qu’il réussit, 9 à 13 (44’).

Les Albigeois sont méconnaissables, surtout leur pack. La mêlée de Colomiers subit pour l’heure et concède trois pénalités en une dizaine de minutes. Malheureusement Manca n’a pas son taux de réussite habituel. Toutefois après un échec au niveau de la ligne médiane, il convertit une pénalité des trente-huit mètres en coin, 12 à 13 (54’).

Entre temps, la pluie s’est invitée. Les conditions de jeu sont de plus en plus difficiles. Le derby accouche d’une partie d’échecs assez ordinaire. Face aux poteaux, Lafforgue manque une pénalité plutôt facile (58’) quand Manca en réussit une du même endroit (60’). Pour la première fois de la partie, les Albigeois, assez heureux, passent devant, 15 à 13.

Plus qu’une vingtaine de minutes, la mêlée de Colomiers retrouvent des couleurs avec l’entrée des derniers remplaçants et en alignant trois piliers en première ligne. Albi doit à nouveau mordre la pelouse du stade Bendichou et c’est une averse de pénalités qui s’abat sur le Sporting. Le pied de Yannick Lafforgue ne tremble plus et par deux fois il concrétise la nette domination locale en mêlée fermée (67’ et 76’). Le SCA tente bien de repasser devant mais que ce soit les deux nouvelles tentatives de drop désespérées de Manca (68’ et 71’) ou la diagonale de Romain Sola pour Dave Vainqueur (70’), il y a trop d’approximations.

Colomiers mène 19 à 15 et croit tenir sa victoire lorsqu’Anthony Poujol joue vite à la main une pénalité pour Laurent Baluc-Rittener (78'). Le capitaine Albigeois allonge sa passe pour Sofiane Guitoune qui mystifie son vis-à-vis et fixe deux autres défenseurs pour démarquer Geoffrey Palis qui plonge dans l’en-but et délivre son équipe ... cruel pour Colomiers !

Score final : 20 à 19 en faveur du SC Albi.

Ainsi Albi, patient et efficace, signe sa huitième victoire depuis le début de la saison en dix journées et sa quatrième à l’extérieur : c’est la cadence infernale des « opportunistes » champions !
Et maintenant d’autres « vrais » champions, ceux des instances rugbystiques nationales, sont attendus de pied ferme par tout le « peuple » Albigeois pour la reprise du Championnat le 21 novembre prochain au Stadium Municipal.
En effet, le LOU « haut de gamme » et ses artistes viendront y défier de « gentils et quelconques » Albigeois qui sans être brillants sont pour l’instant au sommet de la PRO D2 mais tous les espoirs de ces « gueux » sont encore permis car le temps, parait-il, n’est pas à la promotion de la qualité …

Composition du XV Albigeois :
Estéban – Saby – Sore – Van Der Westuysen – Guffroy – Baluc-Rittener (cap) – Fourcade – Misse – Carabignac (m) – Fournil (o) – Vainqueur – Bowker – Guitoune – Palis – Manca
Remplaçants :
Frize – Ponnau – Tisseau – Correa – Poujol – Sola - Denêtre - Prime




Palis plonge à la dernière seconde et vient inscrire l'essai de la victoire
Encore un match gagné sur le fil, même si ce n'est pas très logique sur l'ensemble de la rencontre on ne va tout de même pas s'en plaindre !


Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu