www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

Carcassonne - Albi

Matchs > Matchs aller


Carcassonne 15---- Albi 22

YESSSSSSSSSSSSSSSSS ! ........................... euh non ?



D'autres Photos D'Alain Jamans





Le compte rendu de TarnXV

SC Albi : Droit de Cité


Sans aucun doute les supporters Albigeois ont une nouvelle fois droit de cité au palmarès des meilleurs publics de Pro D2 de la saison. Car c’est encore une véritable marée « jaune et noire » qui avait fait le déplacement à Carcassonne … plus de quatre-cents spectateurs disait-on. Et l’accueil de leurs frères Cathares fut à la hauteur : respectueux et des plus chaleureux. Le nouveau promu qui n’en est plus un aujourd’hui en raison de ses bons résultats et de ses magnifiques prestations depuis le début du championnat apprend vite dans tous les domaines et est assurément sur la bonne voie pour devenir le futur « grand club » de l’Aude. Et s’il fallait en donner un symbole, avec à sa tête le trio Labit-Clavières-Tournaire, l’Union Sportive Carcassonnaise a parfois l’honneur de jouer les « sparring-partners » du prestigieux Stade Toulousain !

Aussi, et suite à l’excellent résultat de Lyon en terre Béarnaise la veille, là-même où leurs hôtes avaient également réussi l’exploit de gagner il y a un mois, Albi avait tout à craindre et à perdre dans le derby Cathare entre les deux Cités inscrites au patrimoine de l’Unesco, à peine distantes d’une centaine de kilomètres. Autant dire que les Albigeois étaient attendus au tournant par l’ensemble des spécialistes de la discipline : « Leader en danger », pouvait-on lire ou entendre.

Beaucoup de similitudes donc entre le 1er et le cinquième du classement et pas uniquement au niveau des couleurs ou de leurs richesses historiques. Il y a dans ces terroirs la défense des mêmes valeurs d’humilité, de générosité, de combat qui font les hommes et ce n’est certainement pas tout-à-fait le fruit du hasard si les deux équipes se présentèrent avec quinze joueurs issus de la formation française de chaque côté.

D’entrée de jeu, Cédric Rosalen ne perd pas de temps et tente le drop avec l’appui du vent (1’). Pas encore en réussite, l’ancien demi d’ouverture du MTG XV échoue. En face, Thomas Fournil réplique aussitôt sur la première incursion dans le camp Carcassonnais. Coup gagnant, il ouvre le score, 3 à 0 (3’). Durant une bonne vingtaine de minutes, Albi affichera une totale maîtrise du jeu et de l’événement alors que les locaux feront preuve de beaucoup trop d’approximations et de précipitation. L’USC a peut-être voulu mettre beaucoup trop de volume dans son jeu, certain que son salut passait par le déplacement de celui-ci face à un adversaire que le staff jugeait lourd et peu mobile.

Mais Albi c’est du solide, et même contre le vent, la conquête et le jeu au pied des visiteurs sont nettement au dessus. Solana renvoie le ballon en dehors des limites du terrain, on revient à une mêlée en faveur du SCA au niveau des vingt-deux mètres Audois. Sébastien Pages ouvre sur ses trois-quarts … Thomas Fournil, Sofiane Guitoune, Geoffrey Palis intercalé, puis Frédéric Manca sur un pas pour Anthony Poujol projeté en touche à cinq mètres de la ligne (15’). Quelle action !

L’USC ne parvient pas à éloigner le danger, Poujol est à la relance. On reprend les mêmes … Pages, Fournil, Guitoune. L’ex centre Agenais a aujourd’hui pris une autre dimension et pèse sur les défenses ; il retrouve le soutien de ses avants. Albi joue bien mais ne concrétise pas. Sofiane Guitoune s’infiltre à nouveau, Laurent Baluc-Rittener est au soutien. Le capitaine Tarnais fixe pour Geoffrey Palis qui donne à Anthony Poujol. Il finit son action à nouveau à cinq mètres de l’en-but (20’).

Pour l’heure, l’USC est prise dans la nasse et rend de manière trop rapide le ballon. Sofiane Guitoune en profite et tente le drop, 6 à 0 (21’). Il faut attendre la vingt-deuxième minute pour voir enfin la première occasion de Carcassonne qu’initie Le Bourhis, relayé par ses avants. Un en-avant stoppe le mouvement et ce premier temps fort. Albi est sanctionné, Rosalen choisit d’aller chercher la touche. Les Albigeois écroulent volontairement le maul, Rosalen change de stratégie et montre les poteaux. Sa tentative passe de peu à côté (27’).

Petit à petit Albi est sorti du match et a laissé les hommes de Labit prendre le jeu à leur compte. Le SCA n’est pas bon quand il subit … et il se met à la faute. Rosalen réduit enfin le score, 3 à 6 (29’). La pression a changé de camp, Frédéric Manca se loupe sur une réception, un de ses partenaires reprend le ballon en position de hors jeu. Des quarante-cinq mètres en coin, Solana égalise, 6 à 6 (32’). En peu de temps, Carcassonne a fait son retard et prend même l’avantage grâce à une nouvelle pénalité de Rosalen pour une faute en mêlée pas si évidente, 9 à 6 (36’). Entre temps, Frédéric Manca a raté la cible d’une trentaine de mètres en coin. Toutefois, juste avant la pause, une faute au sol Audoise lui permet de remettre les deux équipes dos à dos. Mi-temps : 9 à 9.

Les joueurs sont de retour et sur sa première possession l’USC commet la faute. Frédéric Manca reprend l’avantage, 12 à 9 (41’). Les Carcassonnais sont dans le même état d’esprit qu’en début de partie, absents et pèchent dans la conservation du ballon. Ils se font contrer une première fois par Laurent Baluc-Rittener, puis une seconde fois par Forent Fourcade sur une mauvaise passe de Rosalen. L’intenable Sofiane Guitoune a suivi, il récupère le ballon près de la ligne et malgré trois défenseurs sur le dos, dans un dernier effort, il se retourne et aplatit l’essai, 19 à 9 après la transformation de Manca(44’). Pourtant l’essai accordé par Monsieur Hakim Hadj Bachir après consultation du juge d’en-but mais n’était pas valable car Sofiane Guitoune relâche le ballon au dernier moment. Quel coup du sort pour le promu qui compte alors dix points de retard !

Pierre Correia, de retour dans le groupe après une longue absence suite à une blessure à l’épaule, fait son entrée avec Pierre Saby. Le jeu est de plus en plus haché par les nombreuses interventions du corps arbitral. Le comportement des joueurs est pourtant exemplaire mais un pilier Audois s’essuie les crampons sur Benjamin Sore omniprésent et auteur d’une très bonne prestation. L’USC se retrouve en infériorité numérique (52’).

Albi change sa charnière. Maxime Carabignac et Romain Sola remplacent Sébastien Pages et Thomas Fournil. En supériorité numérique, le maul Albigeois progresse sur une trentaine de mètres … c’est impressionnant ! Albi pilonne la ligne et écarte le ballon jusqu’à Anthony Poujol qui pour la troisième fois termine en touche, sur le poteau de coin cette fois-ci (54’). Prise de risque maximum de Tidjini, l’ancien Columérin joue vite la remise en jeu. Sofiane Guitoune récupère et marque l’essai. L’arbitre le refuse car l’alignement en touche était soi-disant formé.

L’USC retrouve son pilier et jette alors ses dernières forces dans la bataille. Les deux packs sont héroïques, chaque mètre se gagne chèrement. La mêlée Carcassonnaise obtient une pénalité. Solana la passe et ramène ses coéquipiers dans le point de bonus défensif, 12 à 19 (66’). Henry Broncan choisit de faire entrer la poutre Albigeoise en la personne de Paul Guffroy. Florian Prime fait aussi son retour pour suppléer Benjamin Sore qui a énormément donné. Les mouches changent d’âne, la mêlée de Carcassonne est prise en défaut et est sanctionnée d’une pénalité. De plus de soixante mètres, Frédéric Manca décide de la tenter. Henry Broncan furieux sort de ses gonds. L’arrière Tarnais prend deux pas d’élan et réussit un incroyable coup de pied et exploit avec l’aide du vent et de la barre, 22 à 12 (71’).

Les Carcassonnais sont vraiment maudits ! A cinq minutes de la fin, François Tisseau arrache un ballon dans un regroupement mais un de ses partenaires est en position de hors jeu. Solana regagne le point de bonus défensif plus que mérité pour son équipe, 15 à 22 (75’). Laurent Baluc-Rittener écope d’un carton jaune pour fautes répétées. Dans les derniers instants l’USC peut encore aller chercher le match nul mais à l’image de son début de partie, elle se précipite trop, fait les mauvais choix … et surtout se heurte à une défense de fer et aux certitudes du Sporting Club Albigeois.

Score final : 25 à 12 en faveur du SC Albi.

Onze victoires dont cinq à l’extérieur, un nul et deux défaites … Albi totalise quarante-neuf points à une journée de la fin de la phase aller. Avec cinq points d’avance sur le Lyon Olympique Universitaire, le SCA sera forcément champion d’automne de Pro D2 dimanche prochain à l’occasion de la réception d’Aix-en-Provence. Son parcours est jusque là en tout point remarquable … le SCA a droit de cité mais il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin … au bout, il y a peut-être un incroyable exploit jamais réalisé !

Composition du XV de départ du SC Albi : Manca, Palis, Guitoune, Denêtre, Poujol, (o) Fournil, (m) Pages, Fourcade, Misse, (cap) Baluc-Rittener, Vervoort, Tisseau, Sore, Ponnau, Prime.
Remplaçants : Saby, Guischet, Guffroy, Marut, Carabignac, Sola, Bowker, Correia




Thomas Fournil, un drop et une bonne prestation à l'ouverture



Cédric Rosalen aux prises avec Sofiane "le filou"



Beaucoup de vent en seconde période , et une pénalité de 60 mètres pour Fred



Regardez ces visages de guerriers !




Un petit jaune pour notre capitaine




Pierrot a un peu souffert pour son retour





Les photos d'Alain Jamans (suite et fin)



La vidéo de l'essai "gag" de Sofiane Guitoune


Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu