www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

Bordeaux - Albi

Matchs > Matchs aller


UBB 47 --- SCA 9



Le leader de ProD2 s' échauffe avant la rencontre



on a souffert en mélée



Le doute va s'installer rapidement



Egalement bousculé en touche



Le Lion Bordelais n'a pas fini de rugir cette année !





Le compte rendu de TarnXV



Aïe ! Que de points …


« Je savais que ça arriverait mais je ne pensais pas que ça arriverait si vite et comme ça », a confessé Henry Broncan, quelque peu groggy comme nous par la tournure des événements et la cuisante défaite face à l’UBB sur le score sans appel de 47 à 9. La belle machine Albigeoise aux six victoires d’affilée a complètement déraillé. Elle s’est d’abord craquelée en plusieurs points dans le premier quart d’heure ; puis s’est carrément brisée en mille morceaux comme une porcelaine qui aurait volée en éclats.

Le SCA a eu d’abord beaucoup de mal à rentrer dans la partie, à l’image de son capitaine pourtant exemplaire qui fait un en-avant sur son premier ballon et se fait arracher le second par son vis-à-vis sur l’action suivante. Dans le même temps, Frédéric Manca, un autre cadre performant de l’équipe, face aux perches, des quarante mètres, ne trouve pas la mire. Aïe !

Pourtant, pour l’heure, le SCA rivalise en mêlée fermée, là-même où on lui prédisait les pires difficultés. L’attelage Frize – Saby – Prime donne de sérieuses garanties et pousse à la faute son rival sur la première mêlée (2’), offrant même une belle résistance et un beau combat sur les suivantes. Albi joue contre le vent et se débarrasse trop rapidement de l’ovale. Bègles Bordeaux amorce un premier ballon porté provoquant un hors jeu de ligne chez les Tarnais. Frazer en profite pour ouvrir la marque de l’UBB, 3 à 0 (8’).

Cependant Albi n’est pas le leader invaincu de la Pro D2 par hasard et dès le renvoi, sur un ballon porté également, il met à la faute les Unionistes (9’). Puis, c’est au tour de Michel Denêtre de forcer le premier rideau et, poussé par son pack, le maul progresse entraînant une nouvelle faute Girondine. Frédéric Manca égalise sur pénalité, 3 à 3 (12’).

Frédéric Manca a repris confiance et adresse un long et judicieux coup de pied croisé dont le rebond piège l’ailier Béglais. Dave Vainqueur et Sofiane Guitoune sont là prêts à « poignarder » l’adversaire mais ni l’un ni l’autre ne parvient à se saisir du ballon (15’). Aïe !

Jusque là, selon Marc Delpoux, le coach Béglais, « Albi était dans sa stratégie de faire déjouer l’adversaire. Sa puissance physique nous contrariait ». Mais l’UBB a déjà connu pareille mésaventure et même une vraie désillusion sur son premier match à Musard contre les Columérins (défaite 20 à 15), qu’ils ont juré qu’on ne les y reprendrait plus. Vingt minutes de jeu, changement total de décor !

Bordeaux Bègles haussa alors le ton. Et dès lors des vagues incessantes s’abattirent sur des Albigeois étrangement apathiques. Les Tarnais étaient pris dans tous les secteurs du jeu mais surtout sur des ballons portés qui rappelaient les effets de certaines baïnes du littoral Aquitain. On ne sut si on était en période de grandes marées, toujours est-il que les derniers résultats probants de l’Union contre Lyon et Saint Etienne auraient dû appeler à une plus grande vigilance les Albigeois. Trop préoccupés toute la semaine par le débat sur les piliers, les jaunes et noirs en ont certainement oublié l’essentiel. Peu d’envie, sans cesse mis sur le reculoir, outrageusement dominés dans la possession et la conservation du ballon, une multitude de plaquages manqués ... les Albigeois en ont tout simplement oublié de combattre et c’est finalement une pluie de points qui est tombée : 2 essais transformés et 3 pénalités en vingt minutes contre une pénalité de Romain Sola. La mi-temps est sifflée sur le score de 26 à 6.

Le SCA a véritablement pris un coup de massue sur la tête d’autant que le coup de grâce a été d’abord asséné par le référé qui a sanctionné l’indiscipline Albigeoise par un carton jaune à Pierre Saby (34’). Et à peine ce dernier était-il revenu sur le terrain qu’une deuxième lame Béglaise venait fracasser le nez de Nicolas Frize. Aïe !

Quel cauchemar ! Le SCA venait de perdre sur le coup un nouveau pilier et peut-être bien plus. Une nouvelle pénalité de Frédéric Manca n’y changea d’ailleurs rien, 26 à 9. Car ce fut alors le trou noir côté Albi et le prétendant à la première place n’était plus à ce moment là dans les têtes du moins celui qui finalement conservera au soir de cette septième journée quatre points d’avance sur son poursuivant.

Les hommes de Broncan ont vraiment lâché prise et se sont effondrés dans la dernière demi-heure, encaissant trois nouveaux essais transformés. Difficile de trouver une explication rationnelle à ce scénario … est-ce uniquement un manque de fraîcheur physique ou morale ? Inutile de s’attarder sur les piètres prestations individuelles ou collectives, la semaine ne sera pas de trop pour le staff pour soigner les maux et remobiliser les joueurs avant de se rendre à Grenoble, chez un autre postulant aux premières places.

Le coup est rude mais pas de panique car comme en convient Henry Broncan : « Nous n'avons pas montré notre vrai visage mais nous sommes tombés sur une très belle équipe de Bordeaux-Bègles. ». Et puis Albi a une âme, la saison est encore longue et … elle a si bien commencée !

La composition du SC Albi :
1 Frize, 2 Saby, 3 Prime, 4 Corréa, 5 Tisseau, 6 Misse, 7 Fourcade, 8 Clément (cap), (m) Pages, (o) Sola, 11 Vainqueur, 12 Denêtre, 13 Guitoune, 14 Borges, 15 Manca,
Remplaçants : 16 Ponnau, 17 Guischet , 18 Guffroy, 19 Baluc-Rittener,2 Guenin, 21 Bowker, Palis, Cortes.


Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu