www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

Albi - Narbonne

Matchs > Matchs aller


ALBI 34 --- NARBONNE 8



Entrée des joueurs sous un ciel menaçant



Le Viking avec sa belle




Blachu sur sa Harley Davidson "Born to be wild"




C'était enfin le retour de François Tisseau



Le compte rendu de TarnXV


QUATRE A LA SUITE, ÇA COMMENCE A DECOIFFER !


Saint-Etienne, Dax, Tarbes, et aujourd’hui Narbonne, quatrième victoire en autant de journées, le SC Albi ne fait pas dans le détail et creuse l’écart en tête du classement du PRO D2. Grâce à deux victoires bonifiées dont la dernière contre le RC Narbonne Méditerranée, les Albigeois ont engrangé dix huit points sur vingt possibles et comptent deux longueurs d’avance sur le Lyon Olympique Universitaire, favori du Championnat. Actuellement les statistiques Albigeoises affolent les compteurs : première attaque, quinze essais marqués dont cinq pour le seul Dave Vainqueur (meilleur marqueur de la division), plus de trente-quatre points inscrits en moyenne par match … A ce rythme, c’est plus de 1000 points dans une saison, du jamais vu !

Même si le « sage » Henri Broncan ne cache plus sa satisfaction, l’homme garde les pieds sur terre. « On sait que cela sera très long et difficile. Il ne faut pas s'enflammer ». Mais l’ambition certes mesurée est tout de même bien là : « C'est sûr qu'on va essayer de gagner le plus de matches possible, on va être attendu partout alors qu'on était pas du tout favoris au début de la saison, la preuve, les Narbonnais avait dit que dans la première partie de saison ils ne rencontraient que des "petites équipes", et là on s'impose… ».

Des Narbonnais en quête de rachat au Stadium suite à leur non match et la défaite humiliante à domicile face au promu Saint Etienne et qui, à défaut de pouvoir relever la tête tout de suite, avaient comme première ambition celle de retrouver les valeurs. Du côté d’Albi, on craignait la réaction de ces joueurs blessés.

Mais la crainte des Tarnais fut rapidement dissipée tellement l’impuissance des Languedociens fut criarde dès l’entame de la rencontre et le mal peut-être plus profond qu’on ne l’eut cru. Geoffrey Palis allume une première mèche en tentant le drop du milieu du terrain. Raté mais les initiatives sont Albigeoises et sur la première véritable attaque classique grand côté Sofiane Guitoune donne déjà le tournis à son vis-à-vis. Il cadre et donne à Frédéric Manca qui passe les bras et remet la balle à Dave Vainqueur. Ça va si vite que la bombe Albigeoise laisse son défenseur scotché à la ligne de touche et s’en va aplatir derrière les poteaux, 7 à 0 après la transformation de Manca (4’).

Il faut sauver le soldat Narbonnais et c’est Damien Vidal qui s’y colle. Plutôt bien, l’ouvreur passe le drop et réduit le score, 3 à 7 (8’). Le combat fait rage en première ligne, Pierre Correia y laisse une épaule sur une entrée virile en mêlée (11’). Il est remplacé par Nicolas Frize. Une semaine après avoir perdu Christophe Lafoy (saison terminée suite à une rupture des ligaments croisés), l’autre titulaire au poste de pilier gauche, les locaux auraient pu gamberger suite à ce nouveau coup du sort. Il n’en fut rien même si Frédéric Manca échoue dans la foulée dans une tentative de pénalité.

Les Albigeois dominent. Sébastien Pagès tape un coup de pied par-dessus le premier rideau pour Geoffrey Palis. Plus haut, plus vite, le jeune virtuose jongle du bout des doigts avec le ballon avant de se faufiler entre les deux derniers défenseurs et de se jeter en terre promise (16’). Manca transforme l’essai, 14 à 3 ; et ajoute trois points de plus sur pénalité, 17 à 3 (26’).

Les Albigeois passeraient un début de soirée tout tranquille si ce n’était cette nouvelle blessure. Dave Vainqueur est touché au pied. Le staff ne prendra aucun risque et préfèrera le sortir de suite. Sofiane Guitoune le remplace à l’aile et Michel Denêtre entre au centre aux côtés de Tim Bowker.

Et pendant ce temps, les Narbonnais ne décollent pas et s’en remettent à la botte de Damien Vidal. Le buteur Audois n’est pas en réussite et essuie deux échecs sur des tentatives de pénalités en moyenne position (31’ et 35’).

Sofiane Guitoune a beau glisser à l’aile, son jeu fait de nombreux appuis est toujours aussi efficace et déroute toujours autant la défense adverse. La balle glisse des mains de Geoffrey Palis prêt à filer à l’essai. Romain Sola tente le drop des cinquante mètres (38’) ... Bref, Narbonne subit mais n’encaisse plus de points jusqu’à cette faute sur Sofiane Guitoune encore à la récupération de la balle sous une chandelle. Frédéric Manca ne se laisse pas prier pour alourdir la marque à la sirène. Mi-temps : 20 à 3 en faveur du SC Albi.

Au retour des vestiaires, les deux piliers Albigeois sonnent la charge et ne sont pas loin d’enlever les dernières illusions des visiteurs. C’est d’abord Martin Gady (41’), puis c’est au tour de Nicolas Frize de forcer le passage et même de s’écrouler dans l’en-but. L’essai ne sera pas validé par Monsieur Maciello pour un en-avant au moment d’aplatir (44’).

Si la conquête avait été le maillon faible du dernier déplacement en Bigorre, il n’en était rien aujourd’hui. Il faut bien avouer que, toute la semaine, la mêlée et la touche avaient été travaillées et ça payait. La pression ne quittait plus les vingt-deux mètres du RCNM. Les mêlées à cinq mètres se multipliaient mais le SCA n’était pas suffisamment patient (45’) et les actions avortaient souvent pour une faute de main.

C’est le moment que choisit Henri Broncan pour apporter du sang neuf : Benjamin Sore, Cyriac Ponnau et Paul Guffroy entrent à la place de Gady, Saby et Correa (47’). Dès lors, les Albigeois n’ont plus en tête que l’idée d’aller chercher le point de bonus offensif. Les nombreuses fautes Narbonnaises sont autant de munitions se transformant en pénal touches. Sur l’une d’elles, Paul Guffroy trouve tout le soutien de son paquet d’avants et avec son appui inscrit le troisième essai transformé par Manca, 27 à 3 (55’).

A l’heure de jeu, Maxime Carabignac et Yohan Misse sont invités à participer à la fête. Le SCA éprouve le besoin de souffler et les premières crampes se font ressentir. Un temps de déconcentration, Romain Sola échappe le ballon dans son en-but, puis se rattrape mais son dégagement ne parvient pas à éloigner le danger. L’occasion est trop belle pour des Narbonnais sevrés de ballons. A leur tour, ils multiplient les séquences de jeu et à force de pilonner la belle défense du SCA, Nicolas Strauss en bout de ligne marque l’essai (64’), 8 à 27.
Albi vient de perdre le bonus offensif. Thomas Fournil remplace Romain Sola et Martin Gady fait son retour (69’) en lieu et place de Nicolas Frize, auteur d’une partie remarquable. Les Albigeois reprennent leur domination de tous les instants et gratifient les nombreux supporters de mauls en ballon porté mais encore une fois il y a trop de précipitation (70’).

C’est finalement la malice de Carabignac qui va faire sauter à nouveau le verrou Narbonnais. A la sortie d’une mêlée à cinq mètres, il s’échappe petit côté et résiste à Sébastien Buada qui ne peut l’empêcher de marquer (75’). Manca parachève le succès en réussissant la transformation. Score final : 34 à 8 en faveur du SC Albi.

Les Albigeois auront finalement été sans pitié pour leurs adversaires qui dégringolent encore un peu plus au classement et qui flirtent désormais avec la zone des relégables.

Au SCA, c’est tout le contraire, c’est de plus en plus fort, il y a de l’émotion et ça décoiffe ! Vincent Clément en sait quelque chose ! Dans cette affaire, le valeureux capitaine a perdu son pari et sa belle chevelure pour avoir réalisé cet extraordinaire « quatre à la suite ». Et si ça se poursuivait à Pau !

Composition de l’équipe : Gady, Saby, Correia, Tisseau, Correa, Fourcade, Clément (capitaine), Pagès, Sola, Vainqueur, Bowker, Guitoune, Palis, Manca
Remplaçants : Frize, Ponnau, Sore, Guffroy, Misse, Fournil, Carabignac, Denêtre


Dave Vainqueur file à l'essai



Qui le veut ?



La chevauchée de 60 mètres du Capitaine



Les autres photos de Frédéric Chenier






Pierre Corréia, blessé sévèrement à l'épaule, on va être "juste" en pilier cette saison




Frankie toujours le sourire




Fred enquille toujours, sous l'oeil habitué de Blachu



Au RCNM, le doute s'installe ...



Une petite alerte pour Dave Vainqueur



Combat devant, combat d'avants



Sur le banc Narbonnais, on espère encore un sursaut pour récupérer un bonus défensif



Sors toi Maciello, tu gènes !



Touche très disputée



Un coup de bombe et ça repart, c'est du solide !




Essai en force du pack Albigeois



J'ai les noms , je note ...




Charge de la cavalerie Albigeoise



Beaucoup de casse dans un match viril mais correct



Yohann, belle prise à deux mains



Un des nombreux ballons portés



Le banc des remplacés est confiant



Chaude ambiance à l'EST



La joie des Abeilles

En arrièrePlayEn avant

Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu