www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

Albi - Mont de Marsan

Matchs > Matchs aller


Albi 22 ----- Stade Montois 17




Montée en puissance de l'ambiance en tribune EST



Essai de Paul Guffroy ?



eh non c'est Yogane qui a le dernier mot !



De rugueuses phases de jeu pendant 80 minutes



Le match le plus difficile à la maison



Fred un bon match et un superbe drop de 50 mètres



on se "frite" un peu , et ce sera un carton pour chaque équipe



De célèbres spectateurs attentifs ...



Bonne prise de Vincent Clément



Pierre Saby bien au chaud derrière les gros




Charme et talent au fil des matchs



L'ancien international et entraineur des Montois, Marc Dal Maso en plein doute



Nicolas Frize victime de crampes à fait un match plein




Benjamin Sorre out , l'urgence pour Albi est de trouver un pilier



Encore deux minutes, Albi n'a plus de pilier valide, Allons nous jouer à 14 ?



Dimitri Senio
il n'a pas oublié Albi et tous ses amis Tarnais
Albi non plus ne l'a pas oublié, il reste toujours aussi populaire




Ambiance de la soirée !



Le compte rendu de TarnXV


MALGRE UNE SIXIEME VICTOIRE DE SUITE, BRONCAN A BESOIN D’UN PILIER, C’EST UNE QUESTION D’EQUILIBRE


Sans eux, tout s’écroule. Henri Broncan a beau le dire et le répéter depuis quelques semaines, lui qui réclame l’arrivée d’un joker médical au poste de pilier gauche depuis les blessures de Christophe Lafoy et Pierre Correia. Malgré l’agacement que montre Broncan et son staff, rien n’est fait pour l’instant dans ce sens. Les dirigeants sont bien plus préoccupés par une question d’équilibre budgétaire même si le discours Présidentiel se veut rassurant. Alors nous n’aurons pas d’autre choix que de lancer quelques jeunes si l’on en croit les propos de Jean-Christophe Bacca. Mais le sorcier Gersois ne partage pas tout-à-fait ce point de vue car il les « aime » ses piliers.

La mêlée, il en a été justement question tout au long de la rencontre opposant le SCA au Stade Montois. Des deux côtés, on savait l’importance que revêtait sur ce match et pour la victoire la conquête entre ces deux anciens pensionnaires du TOP 14 et entre deux équipes qui visent en toute logique les phases finales du PRO D2.

Entre jaunes et noirs, les hommes s’apprécient aussi et se respectent d’autant que les valeurs, la réussite et le parcours des uns et des autres des dernières années ont quelques similitudes. Tant et si bien que les Landais ont été même applaudis par plus de 6000 supporters Albigeois pour leur premier essai. A l’origine un plaquage haut d’un Albigeois sur sa ligne des quarante, les Montois vont chercher la touche. Sur le lancer, les avants lancent une première charge. La balle arrive à Vignau-Tuquet ; il fait une sautée pour son second centre Chedal Bornu qui s’effondre derrière la ligne, 5 à 0 (7’).

Stupeur au Stadium ! C’est allé si vite et ça a été tellement bien fait que ce premier coup a été pris très au sérieux. La réaction des locaux est d’ailleurs tout aussi belle, Geoffrey Palis l’amorce de son aile. Il monte une superbe chandelle qu’il récupère avec beaucoup d’autorité juste avant les vingt deux mètres et sur l’attaque grand côté qui s’ensuit Romain Sola tape une diagonale pour Lucas Borges tout près de pointer l’essai (9’). Mont de Marsan ne parvient pas à se dégager de la pression Tarnaise et doit concéder un coup franc sous ses poteaux. Le pack du SCA choisit de le jouer à la main. Yogane Correa en tête de proue est propulsé dans l’en-but, 7 à 5 après la transformation de Frédéric Manca (11’).

C’est un match de haut niveau et une véritable épreuve de force au niveau des avants. La mêlée Albigeoise subit la poussée adverse et concède la pénalité. Vignau-Tuquet redonne l’avantage à son équipe, 8 à 7 (14’). Mais même si la mêlée Landaise fait souffrir sa rivale, Albi est dangereux sur chacune de ses attaques. Geoffrey Palis est à nouveau à la relance et quelle action ! Il récupère son coup de pied par-dessus la défense, prend le trou, le soutien est là et les visiteurs se mettent volontairement à la faute pour enrayer le mouvement. Frédéric Manca passe la pénalité, 10 à 8 (19’).

Les Albigeois jouent contre le vent et éprouvent les pires difficultés pour sortir de leur camp. Ils concèdent une pénal touche à quelques mètres de leur ligne. Au prix d’une défense intraitable, les Montois perdent finalement la possession du ballon (21’). Sofiane Guitoune a vu que l’adversaire était en difficulté sur les chandelles. Alors à son tour il éclaire le ciel gris et sur la récupération il est poussé par tout son pack. Mont de Marsan est débordé et trouve son salut seulement en se mettant encore une fois à la faute. Ces fautes à répétition ne sont sanctionnées que de pénalités. Peu importe, le canonnier Albigeois est toujours aussi adroit et enquille trois points supplémentaires, 13 à 8 (25’).

Ça s’explique un peu entre avants, Monsieur Labaune pas toujours bien conseillé par un de ses arbitres de touche, renvoie Nicolas Frize et Jérôme Dhyen se reposer dix minutes. Vignau-Tuquet hérite d’une pénalité qu’il manque (28’). A cet instant la domination du Sade Montois est au plus fort mais elle est stérile. Il faut attendre un hors jeu de ligne du SCA pour que Vignau-Tuquet ajoute trois points, 11 à 13 (38’). L’indiscipline gagne le camp des Landais à la sirène mais Frédéric Manca des quarante mètres en face contre le vent rate son coup de pied (41’). Mi-temps : 13 à 11 en faveur du SCA.

Le SC Albi est en tête à la pause mais vu la physionomie du premier acte l’inverse n’aurait surpris personne. Henri Broncan n’a pas manqué de le rappeler à ses joueurs. Au retour des vestiaires ils prennent l’initiative du jeu. Le vent aidant, les Montois sont maintenant plus facilement renvoyés chez eux. Geoffrey Palis intercepte la balle et s’en va inscrire l’essai. Monsieur Labaune arrête l’action car il a été « bipé » par le même arbitre de touche quelque peu atteint de strabisme car il ne voyait pas non plus les passages en touche. François Tisseau remplace Paul Guffroy (46’). Les avants Albigeois s’imposent de plus en plus sur des ballons portés que les hommes de Dalmaso ont toutes les peines du monde à stopper. Sur l’un d’eux, Frédéric Manca récompense le travail de son pack en passant le drop du milieu du terrain, 16 à 11 (48’).

Maxime Carabignac, auteur d’une bonne partie, cède sa place à Sébastien Pages (50’). Frédéric Manca échoue dans la tentative d’un nouveau drop (52’). Les Landais souffrent et font preuve d’indiscipline sur une nouvelle chandelle de Sofiane Guitoune. Un joueur Montois a repris le ballon en position de hors jeu, Frédéric Manca poursuit tranquillement sa moisson et porte le score à 19 à 11 (52’).

Le break est fait, il y a huit points d’écart. Le Sade Montois avait rêvé toute une mi-temps de victoire, maintenant les ambitions étaient revues à la baisse et la priorité était dès lors de revenir le plus vite possible à une marque offrant le point de bonus défensif. Chose qui était faite après que Dalmaso ait changé toute sa première ligne (60’) et que Damien Cler ait réussi sa première pénalité, 19 à 14 (62’). L’ailier avait pris avec bonheur le relais dans cet exercice de Vignau-Tuquet à sa sortie mais il ratera des quarante cinq mètres la pénalité qui aurait ramené son équipe à deux points du SCA à un quart d’heure de la fin.

Mont de Marsan a laissé passer son heure, d’autant que Frédéric Manca remet les siens à plus huit, 22 à 14 (70’). Sébastien Pages se faufile entre deux joueurs et sert Laurent Baluc Rittener. Le troisième ligne perce le premier rideau mais manque de soutien. Les Montois peuvent à nouveau recoller mais le buteur n’est pas en réussite (74’). Florian Prime entre à la place de Martin Gady (76’) ; Benjamin Sorre se blesse peu de temps après (78’). La règle de la carence doit s’appliquer, le SCA terminera finalement le match à 13 suite au carton jaune qu’écope François Tisseau sur la dernière action Landaise. Elle amène la pénalité du bonus défensif aux Montois. Damien Cler ne tremble pas, une juste récompense pour cette bien belle équipe de Mont de Marsan. Score final : 22 à 17 en faveur du SCA.

Avec une sixième victoire d’affilée en six matchs et un total de 26 points, Albi consolide sa place de leader et se déplacera sans pression à Bègles Bordeaux dimanche prochain. Là-même où le plus sérieux candidat à la montée directe, le Lyon Olympique Universitaire a essuyé sa seule défaite. Mais ça ne veut pas pour autant dire que le Sporting va galvauder cette rencontre surtout que l’occasion de distancer un peu plus le LOU en visite chez le fils Broncan est belle. A cette occasion Albi devrait récupérer des blessés et non des moindres, Dave Vainqueur, le meilleur marqueur du PRO D2 et peut-être Chris Van Der Westhuysen et Thomas Vervoort qui vient de faire son retour avec l’équipe des Espoirs. Aux dirigeants de ne pas rester sourd à la demande d’Henri Broncan qui a juste besoin d’un pilier mais c’est une question d’équilibre !

Composition de l’équipe du SC Albi : Manca; Borges, Guitoune, Denêtre (Bowker, 71e), Palis (o) Sola (Fournil, 77) (m) Carabignac (Pagès, 50); Misse, Clément, Baluc-Rittener; Guffroy (Tisseau, 46), Corréa (Fourcade, 62); Sore (Gady, 27, Prime, 76), Ponneau (Saby, 27), Frize (Sore, 72).


Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu