www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

Albi - Lyon

Matchs > Matchs aller



Albi 20--- Lyon 15


Pierre Saby est à la conclusion d'un essai collectif, ce sera le seul du match




Le compte rendu de TarnXV


ON CRIE TOUJOURS LE LOU PLUS GRAND QU’IL N’EST !


Peuvent-ils réaliser ce challenge encore jamais inégalé de rester à la première place de la PRO D2 du premier au dernier match de la saison ? C’est encore trop tôt pour l’affirmer mais hier après-midi le grand favori pour la montée directe en TOP 14 qu’est le Lyon Olympique Universitaire n’a, à vrai dire, jamais été en mesure de l’emporter à Albi. C’est bien le SCA qui a marqué les esprits par sa solidité et sa maîtrise de la rencontre de bout en bout, renvoyant déjà les Rhodaniens à six longueurs au classement.

Certains avaient baptisé ce duel au sommet entre le SC Albi et le LOU de « choc des titans ». Or, selon l'aveu même d’Henry Broncan, il aura été paradoxalement « le match le plus facile à domicile depuis le début de la saison hormis peut-être celui face à Saint Etienne ». L’entraîneur Albigeois regrettait surtout le point de bonus défensif laissé à l’adversaire en fin de match et qui pourrait finalement peser plus lourd au décompte final.

Les Albigeois sont entrés sur le terrain crispés et commirent deux fautes dès la première minute. Romain Loursac, buteur et arrière du LOU, en profita et ouvrit d’ailleurs le score sur pénalité, 3 à 0 (2’). Avant de négocier avec le LOU, mets-lui une muselière ! Les locaux ne tarderont pas heureusement à faire leur cette maxime. Dès lors, Albi monopolisera le ballon en jouant d’abord dans le petit périmètre. Lyon subit mais oppose une bonne défense jusqu’à la onzième minute et le jeu au pied de Romain Sola dans le dos de Bailey. Dave Vainqueur et Frédéric Manca ont suivi et obligent Bailey à concéder une touche à cinq mètres de sa ligne d’en-but. La balle est prise par Yohan Misse, s’ensuit un ballon porté bien construit duquel se détache Pierre Saby pour aplatir le premier essai, 5 à 3 (13’).

Jeu au près, jeu au large, jeu au pied de pression, les demis et arrières Albigeois excellent dans l’alternance et donnent le vertige au maître qu’est habituellement Xavier Sadourny. En la matière les Lyonnais font pale figure comme leurs avants dans la conquête. Les Gones font de la résistance et ne doivent leur salut qu’à la non réussite de Frédéric Manca dans ses coups de pied au but, échouant à deux reprises des vingt-cinq mètres en moyenne position (13’ et 16’).

Les Albigeois s’en hardissent et malgré une pluie battante et des conditions de jeu difficiles, ils n’hésitent pas à relancer des ballons de leur propre camp. Vincent Clément en est l’exemple (19’), il donne à Dave Vainqueur qui au prix de deux raffuts fait la différence avant de retrouver le soutien de ses avants. Sébastien Pages remet la pression par un jeu au pied par-dessus pour Yohan Misse, poussant Brice Salobert à aplatir dans son en-but. Sur la mêlée à cinq mètres le LOU est sanctionné. Albi reprend la mêlée mais ne contrôle pas la sortie de la balle. Dommage, le choix de la touche qui avait été gagnant quelques minutes plus tôt semblait plus judicieux (22’) !

Albi ne concrétise pas mais Albi fait le spectacle. Sofiane Guitoune puis Michel Denêtre nous gratifient coup sur coup d’une passe à la « Sony Bill Williams » (23’) et Geoffrey Palis est magistral dans les airs. Les temps de jeu s’enchaînent, Lyon se met à nouveau à la faute ; Frédéric Manca retrouve son efficacité, 8 à 3 (27’). Lyon fait peu de choses mais Lyon reste dans la partie grâce à un cent pour cent de Romain Loursac. Suite à une faute au sol de Laurent Baluc Rittener, il ajoute trois points, 6 à 8 (30’).

Les débats s’équilibrent en fin de période. Le combat est beau à voir d’autant que chacune des équipes se respectent jusqu’à ce coup d’épaule de Gérald Gambetta sur Vincent Clément. Frédéric Manca punit aussitôt le troisième ligne Rhodanien en passant trois points sur pénalité des cinquante mètres (40').

Mi-temps : 11 à 6 en faveur du SCA.

Et ça repart en seconde période comme ça s’est terminé ! Cette fois, c’est Abraham qui est pris sur le fait par l’arbitre, Sébastien Clouté … plaquage haut à nouveau sur Vincent Clément. A quarante mètres, à peine décalé, Frédéric Manca rate la cible et l’occasion de faire un mini break (41’).

Lyon reste donc dans la partie, toujours grâce à sa défense mais Sadourny est contré par Laurent Baluc Rittener. L’arrière garde des visiteurs pare au plus pressé et enterre le ballon. L’arbitre appelle le capitaine du LOU et prévient que c’est la dernière fois ... Frédéric Manca, en bonne position, ne laisse pas échapper cette aubaine de scorer, 14 à 6 (46’).

Toutefois, le jeu au pied du SCA est maintenant moins performant mais la puissance de Baluc Rittener crée de plus en plus de brèches dans lesquelles s’engouffrent les trois-quarts. Le centre Fidgien Wakanivuga connait aussi très bien la spécialité Rhodanienne du jour qui n’est pas la « quenelle » mais le coup d’épaule. Ce coup-ci, c’est pour Michel Denêtre mais Wakanivuga est doublement « récompensé » par un carton jaune et trois points offerts à Frédéric Manca, 17 à 6 (51’).

La fête est belle, plus de 7000 Albigeois crient « Ici, ici … c’est Albi ». Mais ce n’est pas parce qu’on crie au LOU qu’on ne risque pas d’être mangé ! Lyon est certes décevant mais ne craque pas sur une nouvelle pénal touche trouvée par Frédéric Manca à dix mètres de la ligne (55’). Sur le lancer, les jaunes et noirs choisissent d’ouvrir alors qu’on les attendait au près. C’est plutôt bien joué sauf que Sofiane Guitoune oublie de servir Frédéric Manca et Geoffrey Palis pourtant démarqués. Albi a pourtant une nouvelle opportunité mais Crisjan Van Der Westuysen ne parvient pas à contrôler la « savonnette » sur le lancer (58’).

Entre temps, Henry Broncan a fait entrer Lionel Esteban, Florent Fourcade et Maxime Carabignac en lieu et place de Nicolas Frize, Vincent Clément et Sébastien Pages. Albi est sanctionné en mêlée, Loursac ramène son équipe à 9 à 17 (65’). Lionel Esteban a reçu un coup sur les cervicales et doit déjà sortir. Nicolas Frize fait son retour. Paul Guffroy et Cyriac Ponnau entrent à leur tour (66’). Albi est moins fringuant, moins serein, Florent Fourcade s’isole de son soutien et offre le point de bonus défensif à Romain Loursac, 12 à 17 (68’).

Inespéré pour le LOU mais Testa se rend coupable d’une obstruction manifeste sur Sofiane Guitoune qui avait joué un petit coup de pied par-dessus pour lui-même, lui coupant de manière volontaire sa trajectoire offensive. Frédéric Manca remet à huit points les hommes de Saint André et Lazerges, 20 à 12 (71’). Mais quand on parle trop du LOU, il finit par l’apprendre ... et Crisjan Van Der Westuysen qui a beaucoup donné comme tout le pack est pris en position de hors jeu, concédant à nouveau le point de bonus défensif, 15 à 20 (76’).

A la sirène, Albi obtient une dernière pénalité au niveau de la ligne médiane et choisit de ne pas la tenter, ne voulant surtout pas prendre le risque de tout perdre sur une ultime relance. Laurent Baluc Rittener expédie le ballon en touche … comme quoi ces Albigeois sont aussi des « cœurs de Lou » !

Score final : 20 à 15 en faveur du SC Albi.

Alors le LOU nous est aujourd’hui apparu très éloigné de ses objectifs et loin de tenir les promesses que la majorité des entraîneurs mettaient en eux avant que ne débute la saison. Quant à Albi, le club se porte ma foi plutôt bien et ce qui est pris ne sera pas à prendre. Sa force, il la puise dans l’esprit rugby que prône le « père » Broncan fait d’humilité, de solidarité, du respect de l’adversaire et des règles de jeu ... Maintenant bienvenus au « fils » et aux Cantalous !

Composition du SC Albi : 15 Manca ; 14 Palis ; 13 Guitoune ; 12 Denêtre ; 11 Vainqueur ; (o) 10 Sola ; (m) 9 Pages ; 8 Clément (Cap) ; 7 Misse ; 6 Baluc-Rittener ; 5 Van Der Westhuyzen ; 4 Tisseau ; 3 Sore ; 2 Saby ; 1 Frize.
Remplaçants : 16 Ponnau ; 17 3Esteban ; 18 Guffroy ; 19 Fourcade ; 20 Carabignac ; 21 Fournil ; 22 Bowker ; 23 Prime .


Ellissalde, Laurent, Lazergues, papotage d'avant match


Monsieur Saint André, nous avons trouvé votre équipe, décevante et un brin tricheuse


Les commentateurs de Club XV/Radio Menergy en compagnie de J.P.Elissalde


H moins 4 minutes , on présente notre équipe


Le loup semblait plus grand et plus féroce que l'abeille


C'est pas nous , c'est pas nous !


Enfin ! le choc peut commencer


C J dans l'ascenseur


Balluc va "péter" dedans !




L'homme au masque de fer et aux reins d'acier





Vincent Clément quand il est là on se sent mieux





Dave Vainqueur le pyromane





Pierre Saby , toujours l'envie dans ses yeux




L'école Agenaise apporte beaucoup cette saison




Michel Denetre en force


Temps de chien sur le stadium, on pose le sac à dos et on met le parka


Seb une bonne première mi-temps


Inquiétude dans les dernières minutes


Touche raccourcie, ça marche aussi





Le classement après 11 journées





Tous les matchs depuis le début de saison



Maxime, départ au ras , on était pas loin de conclure


Paulo rentre, en face, c'est son ancienne équipe, mais c'est déja loin tout ça ...

Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu