www.albifun.fr le site officiel des supporters du Sporting Club Albigeois, Club de rugby de ProD2


Aller au contenu

Albi - Aurillac

Matchs > Matchs aller


Albi 26 ---Aurillac 16



Belle victoire qui conforte notre première place





Le compte rendu de TarnXV

AU NOM DU PERE


Dimanche dernier, Albi, leader de la Pro D2 recevait Aurillac, son dauphin, première place en jeu ! Pour le père et le fils Broncan, c’était aussi leur première confrontation en match officiel en tant qu’entraîneurs. Tendus et déjà dans leur partie, ils se sont salués très furtivement avant que ne débute la rencontre. « Tous ceux qui se vouent corps et âme à ce sport sont des êtres de passion. Ils la vivent bien souvent au-delà du raisonnable. Ils y rencontrent les meilleurs de leurs ennemis, les pires de leurs amis » … et parfois donc même leur fils. Ainsi s’exprime le père Broncan et pour tous ceux avides de sensations fortes, c’est mal connaitre l'homme que d’imaginer qu’il puisse en être autrement. D’ailleurs, dès la fin du match, l'un et l'autre regagneront, toujours sans bruit ni tapage, les vestiaires.

Tendus, les joueurs l’étaient aussi. Dès la première minute, Benjamin Sore et Cristjan Van Der Westuysen sont pris en position de hors jeu. Maxime Petitjean, le buteur Cantalien, ouvre le score sur pénalité, 3 à 0. Sur le renvoi, Ostrikov est à son tour pris en position de hors jeu pour une protection illicite sur le sauteur. Frédéric Manca égalise à 3 partout (3’).

Entre alors en scène l’homme du match, Sofiane Guitoune. Il s’infiltre dans la défense du Stade Aurillacois, sa passe est contrée mais des joueurs Auvergnats sont partis devant le ballon. Manca rate la pénalité et l’occasion de prendre un court avantage (5’). Mais les Albigeois mettent beaucoup de mouvement dans leur jeu par l’intermédiaire de Sola et bien sûr Guitoune. Dave Vainqueur est à deux doigts de surprendre son dernier défenseur le long de la ligne de touche (8’). Albi domine et les avants progressent sur un premier ballon porté. Pierre Saby est stoppé à un mètre de la ligne (10’). Le pack y revient, pilonne, Florent Fourcade passe même la ligne mais l’arbitre international Romain Poite refuse l’essai car Sore a gêné la défense (11’).

Aurillac perd beaucoup de ballons en touche, trois durant le premier quart d’heure. Un secteur de jeu que les Albigeois domineront d’ailleurs tout au long de la partie. Les Tarnais imposent de longues séquences de jeu et sont pour l’instant dans le même tempo qu’une semaine auparavant face au LOU. Mais la machine va finir par se gripper suite à un dégagement de Bowker contré dans ses vingt-deux mètres. Sur la touche qui suit, les Albigeois sont en surnombre et sont logiquement sanctionnés par un coup franc. Les Cantalous le jouent rapidement … Van Vuuren charge et aplatit sur la ligne le premier essai (21’). Avec la transformation de Petitjean, Aurillac prend les devants certes contre le cours du jeu, 10 à 3. Mais c’est eux maintenant qui malmènent les locaux, lesquels parent aux plus pressés et se mettent systématiquement à la faute. Petitjean ajoute trois nouveaux points, 13 à 3 (24’).

Ainsi Albi doute et tombe dans l’à-peu-près. Pourtant l’indiscipline des Auvergnats va les remettre dans la partie. Manca est chargé « genou en avant » par Lescure et obtient une pénalité pour jeu dangereux, 6 à 13 (26’). Les esprits s’agacent, d’abord verbalement, puis quelques avants en viennent aux mains. Sore et Kotze payent la note et écopent d’un carton jaune (29’). Tous les comptes d’un certain « 18 janvier 2009 » au cours duquel Saby et Van Vuuren avaient été sanctionnés d’un carton rouge n’ont apparemment pas été totalement soldés.

La qualité du jeu baisse. Un nombre incalculable de ballons sont tombés de part et d’autre. Albi revient alors, petit à petit, en se nourrissant des fautes de l’adversaire comme sur cette percussion de Hauman sur laquelle le soutien va au-delà. Manca remet le SCA à quatre points, 9 à 13 (35’). François Tisseau qui fêtait son anniversaire, regagne aussitôt la possession en arrachant un ballon dans un ruck. Maxime Carabignac alerte Romain Sola lequel joue dans le dos de la défense par un jeu au pied fort intelligent. Dave Vainqueur a suivi, et après avoir déposé son ailier, bat au sprint le talonneur et surtout l’arrière pour marquer son septième essai de la saison (39’). Frédéric Manca le transforme et, à la mi-temps, Albi mène sur le score de 16 à 13.

Dès la reprise, Albi par la botte de Romain Sola et suite à une pénalité ramène le jeu à cinq mètres de la ligne Aurillacoise. Sofiane Guitoune, Florent Fourcade puis Yohan Misse échouent tour à tour à une encablure de la ligne. La pression est forte et sur la mêlée suivante, Sola ouvre sur Guitoune qui s’engouffre dans une brèche béante et file à l’essai grâce au travail sans ballon de Vainqueur et Bowker qui ont fait mine de revenir intérieur (48’). C’est du beau rugby. Après la transformation de Manca, le SCA a désormais un avantage de dix points, 23 à 13.

Le Stade Aurillacois est déboussolé, à tel point que le dégagement de Staniforth est contré par la tête de son partenaire Hauman. Les bougnats perdent le fil et se mettent trop souvent à la faute. Albi a le vent en poupe et choisit d’aller chercher la touche à deux reprises consécutives mais la passe au pied de Romain Sola heurte le poteau et la charge du capitaine et à nouveau papa d’un petit « Léon », Laurent Baluc-Rittener, termine en ballon mort. Aurillac fait de la résistance mais commet toujours trop de fautes. Kotze reçoit un deuxième carton jaune synonyme de carton rouge (54’).

Albi a alors en tête d’aller chercher le point de bonus offensif mais le jeu des Albigeois est vraiment trop désordonné et la conservation trop inefficace pour inquiéter ces valeureux Cantalous. Albi ne concrétise donc pas et pire voit revenir sur ses talons Aurillac suite à une nouvelle réussite de Maxime Petitjean sur pénalité, 16 à 23 (57’).

Toutefois les Aurillacois ne parviennent pas à conserver le point de bonus offensif acquis de haute lutte. Sans cesse mis sur le « reculoir » par les charges des ex-Agenais Michel Denêtre et Sofiane Guitoune, ils ne peuvent éviter la faute. Manca essuie un deuxième échec, ils sont en sursis (62’).

En infériorité numérique, Petitjean obtient une pénalité en moyenne position. Il n’en profite pas non plus (65’). Aurillac a laissé passer sa chance car le SCA reprend dix points d’avance grâce à une pénalité de Manca sanctionnant un nettoyage sur le côté d’un regroupement, 26 à 16 (66’).

Le dernier quart d’heure n’est qu’une litanie de fautes ou mauvais choix surtout dans les rangs Albigeois. Ça se termine sur un énième en-avant de chaque côté.

Score final : 26 à 16 en faveur du SC Albi.

Grâce à cette dixième victoire en douze journées, Albi compte aujourd’hui cinq points d’avance sur son nouveau dauphin, le Lyon Olympique Universitaire et huit sur Aurillac qui n’aurait pourtant pas volé de ramener le point de bonus défensif du Stadium.

Après son fils, Henry Broncan va maintenant retrouver dès samedi prochain son Gers, ses amis, le reste de sa famille. Bien évidemment « nul n’est prophète en son pays » mais pour son retour sur ses terres il pourra compter sur une nombreuse colonie d’Albigeois pour l'accompagner. Avec humilité et sagesse, celui qui a voué sa vie au rugby et qui est encore aujourd’hui au bord du terrain sans cesse dans la réflexion et la recherche culpabiliserait presque : « Je me dis parfois que je n'ai pas su rendre tout ce qu'on m'avait donné ! ».

En tout cas, en peu de temps, vous avez, Monsieur Broncan, déjà redonné le gout de la victoire au SCA, la fierté à toute une ville et à ses supporters … et au rugby, un digne successeur, en la personne de votre fils.

Composition du XV de départ : Manca ; Palis, Guitoune, Bowker, Vainqueur ; (o) Sola, (m) Carabignac ; Misse, Fourcade, Baluc-Rittener ; Van der Westhuyzen, Tisseau ; Sore, Saby, Frize.
Remplaçants : Ponnau, Guischet, Vervoort, Marut, Pages, Fournil, Denêtre, Prime


C'était l'anniversaire à François Tisseau et toute la famille était là



L'ambiance monte ...



Laurent le capitaine



Elue la veille , notre Miss Albigeois




L'étendard jaune et noir est levé !




Maxime Petitjean
Aurillac-Brive-Dax et retour à Aurillac


Le SCA avait commandé une banda pour ce match



Papa, laisse moi le point de bonus !



Rugueux et engagé le combat contre le cantalou



Avec la traditionnelle générale, une grande classique contre Aurillac !




Sophie notre jolie abeille, s'est faite une petite entorse
comme quoi, même les pom pom girls se donnent à fond pour le SCA




Secteur touche rien à redire




Malgré quelques relances Aurillacoises , on aurait du tuer le match plus tôt



Dave Vainqueur ... et un de plus !





Sofiane Guitoune file à l'essai



Ce sera le deuxième essai Albigeois



Pendant que Seb ouvre, Florent récupère ses fringues ...



Florent Fourcade un match énorme



Tu vas t'en prendre une toi !



Michel Denètre il est phénoménal à chaque match



Dans le vestiaire on partage le "cantal"




Les photos de Frédéric Chenier



Les photos d'Alain Rey (vestiaire)



Les autres photos d'albifun























Page d'accueil | Matchs | Supporters | Se distraire | Actu du SCA | Archives | Forum et Tchat | Liens | Plan du site


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire | albifun@albifun.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu